Revue de presse
Accueil / Sécurité / L’incroyable histoire d’EncroChat, le réseau crypté au service du crime organisé

L’incroyable histoire d’EncroChat, le réseau crypté au service du crime organisé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Une organisation clandestine commercialisait auprès des mafias du monde entier des téléphones cryptés dont les données étaient réputées illisibles et les communications impossibles à intercepter. Mais le réseau EncroChat a été hacké par les autorités et la sécurité du système compromis.

 

L’histoire est à peine croyable tant elle contribue à donner la mesure de ce capitalisme mafieux qui prospère aujourd’hui sur tous les continents.

On se croirait (attention spoiler !!!) dans un épisode de l’excellente série StartUp (toujours disponible en visionnage sur Amazon Prime Video).

Récemment encore, tout ce que l’Europe (et par extension le monde) compte de trafiquants de drogues, de trafiquants d’armes, de réseaux de blanchiment d’argent sale et de traite d’être humains, se retrouvait pour converser paisiblement sur un système de communication cryptée baptisé EncroChat.

“Ce réseau non déclaré avait installé ses serveurs en France et disposait d’une clientèle mondiale”, a indiqué Carole Etienne, la procureure de Lille, citée par Le Monde.

“C’est comme si nous étions à la table des criminels”, a expliqué Janine van den Berg, cheffe de la police néerlandaise

En effet, depuis plusieurs mois, la sécurité du réseau était compromise et les échanges suivis de (très) près par les autorités policières d’une vingtaine de pays.

"Corruption au sein des services de l'Etat (et) des forces de police"

Plusieurs mois? Le temps d’observer attentivement les faits et gestes et les petites habitudes du crime organisé, de constater à quel point des informations sensibles pouvaient parfois “fuiter” malencontreusement, le temps aussi d’intercepter pour analyse plus de cent millions de messages.

Pour parler clairement, en espionnant les échanges sur le réseau EncroChat, “les autorités ont pu découvrir l’ampleur de la corruption au sein des services de l’Etat, notamment des forces de police”, relève Le Monde.

EncroChat
Crédit Illustration VIN JD / Pixabay

 

Depuis la chute du réseau, les saisies et les arrestations de succèdent dans toute l’Europe (54 million de livres en espèce au Royaume-Uni, 10 tonnes de cocaïne et 1,2 tonne de crystal méthamphétamine, 19 laboratoires clandestins démantelés…), la liste est longue et ne risque pas de s’arrêter de si tôt.

EncroChat fournissait à ses utilisateurs (50 appareils seraient aujourd’hui en circulation) des téléphones réputés inviolables, dont l’appareil photo, le microphone et le GPS avaient été préalablement extraits.

Les données pouvant même être instantanément supprimées en saisissant un simple code.

Chaque appareil était vendu 1000 euros sur Internet, et était accompagné d’un abonnement (3000 euros par an) donnant droit à une assistance technique 24h/24 et 7 jours/7.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES