Accueil / Chine / Beidou, le GPS chinois est lancé

Beidou, le GPS chinois est lancé

PARTAGER CET ARTICLE
Beidou (littéralement “La Grande Ourse” en chinois) à ne pas confondre avec Baidu, le moteur de recherche le plus prisé de l’Empire du Milieu.

 

Beidou, le premier système de navigation satellitaire chinois est opérationnel depuis le jeudi 27 décembre. Cette mise en service commerciale ne concerne pour l’heure que la zone Asie-Pacifique. Beidou, qui a vocation à terme à concurrencer le GPS américain et le très hypothétique futur Galileo européen, devrait couvrir l’ensemble de la planète à l’horizon 2020 a expliqué Ran Chengqi, porte-parole du Bureau chinois pour la navigation satellitaire au China Daily.

Avec Beidou, fruit d’un  programme démarré en l’an 2000, la Chine cherche avant tout à se défaire de la dépendance technologique du GPS américain. Un enjeux militaire et stratégique majeur pour le pays.

Cependant pour l’Australien Morris Jones, un spécialiste indépendant des technologies spatiales cité par LePoint.fr, Beidou aura du mal à s’imposer face à son concurrent US. Pour la Chine, avance-t-il, l’utilité de Beidou est avant tout militaire.

“C’est l’hypothèse que l’accès au (réseau) GPS leur soit coupé qui encourage les autres nations à développer leurs propres systèmes, hors du contrôle américain”, estime-t-il.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Revue de Presse / Année 2019 / Semaine #1

Chaque semaine, dans une logique de partage et de diffusion d'une information de qualité, NewZilla.NET vous propose une sélection des meilleurs articles parus chez nos confrères. Bonne lecture à tous!

Chine-Kenya

Le Kenya pourrait être contraint de céder le port de Mombasa à la Chine

Ce pays d’Afrique de l’Est est le dernier en date à tomber dans le piège de l’endettement savamment tendu par la Chine à ses débiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.