En continu
Accueil / Raspberry Pi / Le Raspberry Pi ouvre le Pi Store, son App Store à lui

Le Raspberry Pi ouvre le Pi Store, son App Store à lui

Raspberry Pi, le petit ordinateur low-cost à 25 dollars, pas plus grand qu’une carte de crédit et que l’on ne peut que chaudement recommander aux enfants qui souhaitent s’initier à l’informatique, ouvre sa boutique ou plutôt son espace d’applications en ligne.

 

« Le Pi Store va permettre aux plus jeunes de partager leurs créations avec une très large audience, et de se faire ainsi un peu d’argent de poche », expliquent les promoteurs du projet Raspberry Pi. « Il offrira aussi un moyen aux développeurs plus confirmés de se faire mieux connaitre ». Les contenus proposés peuvent être payants ou gratuits.

A base de Scratch (un environnement de programmation visuel), de code Python, il peut s’agir audio, ou de vidéo, de jeux, ou de suites bureautiques. Les contenus proposés seront évalués et notés par la communauté Raspberry Pi. Un moteur de recommandation indiquera à chaque utilisateurs les programmes qui sont susceptible de lui convenir le mieux.

Le Raspberry Pi Education Manual est sorti (et il est gratuit)

C’est un manuel de 172 pages. Une bible pour qui veut commencer à code en Scratch, Python, Linux, ou tout simplement pour qui cherche à prendre en main un Raspberry Pi. Réservé à tous les âges, le Raspberry Pi Education Manual vous permettra de créer facilement des jeux ou de petites animations. Il est lui aussi disponible sur le Pi Store (pour les propriétaires de Raspberry Pi), ou simplement au format PDF pour les autres.

A lire aussi

Expresso NewZilla.NET #24 / Samedi 18 mars 2017

L’écho du Net en quelques historiettes, petites phrases et citations sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu: Mark Zuckerberg et Priscilla Chan, Facebook, Airbnb, Mozilla Pocket, Atos, Deezer, Linux, bitcoin...

Linux-Munich-LiMux-Open-source

(Mise à jour) Munich sur le point d’abandonner l’open-source

Au cours d'une réunion qui s'est tenue mercredi 15 février, les actuels dirigeants politiques (CDU-SPD) de capitale de la Bavière ont fait un pas supplémentaire vers l'abandon de l'open-source au sein de la collectivité locale et vers son remplacement par Windows 10.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.