Accueil / App / En Turquie, Vodafone lance une application pour lutter contre les violences conjugales

En Turquie, Vodafone lance une application pour lutter contre les violences conjugales

Easy Rescue permet aux femmes victimes de violences conjugales de prévenir les autorités en secouant simplement leur smartphone.

 

easy-rescue-app-vodafone-domestic-violence-violence-conjugale-turquie-turkeyPas facile de composer un numéro d’urgence quand on est une femme et que l’on se fait agresser, dans la rue ou (pire) à son domicile par son mari ou un membre du cercle familial.

En Turquie, pays où la violence conjugale ne relève (souvent) pas de l’exception, la proportion de femmes confrontées à ce type de situation est particulièrement inquiétante.

Selon une étude du ministère de la Famille et des Affaires sociales, 38% des femmes turques se sont déjà faites agresser par un membre de leur famille et 89% des victimes n’ont jamais porté plainte ou entamer de poursuites judiciaires à l’encontre de leur agresseur.

Pour essayer de changer la donne, l’opérateur de téléphonie mobile Vodafone Turkey vient de lancer une application, marketée de manière à ce qu’elle soit difficilement détectable par un public masculin.

easy-rescue-app-vodafone-domestic-violence-violence-conjugale-turquie-turkeyEasy Rescue, c’est son nom, permet en cas d’agression d’alerter les services de police, une hotline ou d’appeler une ambulance, non pas en composant un numéro de téléphone mais en secouant simplement son smartphone. L’application envoie alors un SMS et le lieu précis où se trouve la victime à trois personnes de confiance.

Plus de 250 000 femmes ont déjà téléchargé l’application et celle-ci a déjà été activée plus de 103 000 fois selon l’agence Y&R Team Red Istanbul, qui a récemment été récompensée pour la qualité de sa stratégie de communication autour du lancement de cette initiative.

A lire aussi

turkey-leak

Important piratage de données personnelles en Turquie

Les données personnelles de plus de 50 millions de citoyens turcs, ont été postées en ligne lundi 5 avril 2016 sous la forme d'un fichier compressé de 1,4 Go de données.

Cobalt-Une

Amnesty International accuse Apple, Microsoft, et Samsung de fermer les yeux sur les conditions d’extraction du cobalt en Afrique

Ce minerai est utilisé dans la fabrication des batteries lithium-ion qui font fonctionner nos smartphones, nos tablettes et nos ordinateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.