Revue de presse
Accueil / NewZilla.NET / Le Pentagone utilise encore des disquettes informatiques

Le Pentagone utilise encore des disquettes informatiques

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Selon un rapport publié aux Etats-Unis par le “Government Accountibility Office”, le Pentagone (c’est-à-dire le ministère de la Défense américain) utilise encore des disquettes informatiques (hors d’âge) pour gérer une partie de l’arsenal nucléaire du pays.

 

Puisque ça marche, pourquoi en changer? Voilà très certainement le mode de raisonnement qui prévaut aujourd’hui dans les couloirs du Pentagone à Washington (Etats-Unis).

Car, selon un rapport officiel publié ces jours-ci et disponible ici, le ministère de la Défense des Etats-Unis, utilise toujours, ce qui relève il faut bien le dire en 2016 de l’archéologie informatique, à savoir des disquettes informatiques.

Une énigme absolue pour les "millennials"

Des disquettes informatiques, des supports de stockage magnétiques donc, mais non pas le standard de 3.5 pouces (avec 1.44 MB de stockage) qui prévalait au siècle dernier, dans les années 90, mais bel et bien la disquette de 8 pouces (de 237.5 KB de stockage) qui faisait fureur… dans les années 70. Autant dire, le genre de curiosité que les “millennials” sont loin, très loin, d’avoir connu!

La maintenance technique de ces équipements antiques (disquettes informatiques mais pas que…) coûterait au total au contribuable américain près de 61 milliards de dollars par an, soit trois fois plus que ce que couterait le déploiement de technologies dernier cri.

Mais que l’on se rassure (ou pas, car en terme de sécurité informatique l’utilisation de ces disquettes n’est pas forcément une mauvaise chose, comme le rappelle  le hacker -“White Hat”- Cris Thomas), ces équipements sont toutefois voués à rapidement disparaître.

Initialement, le Pentagone ne prévoyait de les remplacer qu’à l’horizon… 2020, mais leur sort pourrait être scellé dès la fin 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.