Accueil / Données personnelles / Sanford Wallace, 30 mois de prison pour 27 millions de spams

Sanford Wallace, 30 mois de prison pour 27 millions de spams

PARTAGER CET ARTICLE
Cet Américain de 47 ans résidant à Las Vegas (Nevada), vient d’être condamné à 2 ans et demi de prison et 310 629 dollars d’amende pour avoir envoyé en 2008 et 2009 plus de 27 millions de spams sur Facebook.

 

Celui qui s’était lui-même surnommé le “roi du spam” dort aujourd’hui en prison. Sanford Wallace, un Américain de 47 ans résidant à Las Vegas (Nevada) vient en effet d’écoper de 30 mois de prison (une peine assez légère pour un tribunal américain) pour avoir envoyé en 2008 et 2009 plus de 27 millions de spams aux utilisateurs du réseau social Facebook.

Le message type contenait un lien vers un site Internet tiers, qui, si l’on cliquait dessus vous dérobait votre identifiant Facebook ainsi que votre la liste de vos amis sur le réseau social. Les informations recueillies venant enrichir la base de données du cyber-criminel.

Sanford Wallace, spammeur depuis 1991

Outre sa peine de prison, Sanford Wallace devra aussi s’acquitter d’une amende de 310 629 dollars. Il faut dire que ce “roi-du-spam” n’en était pas à sa première campagne.

L’homme est connu pour avoir débuté ses activités dès 1991 en inondant les télé-copieuses (ou fax) de l’époque de dignes ancêtres de nos spams actuels. Et au fil du temps, ces activités des plus lucratives lui ont également valu d’être poursuivi en justice, par des groupes Internet tels que Facebook, MySpace ou AOL.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Revue de Presse / Année 2019 / Semaine #3

Chaque semaine, dans une logique de partage et de diffusion d'une information de qualité, NewZilla.NET vous propose une sélection des meilleurs articles parus chez nos confrères. Bonne lecture à tous.

The-social-network-facebook

Aaron Sorkin souhaite une suite à The Social Network

Le scénariste à succès (The West Wing, Steve Jobs, The Newsroom…) pense que tellement de choses “intéressantes et dramatiques” se sont produites depuis la sortie en 2010 de The Social Network, que l’histoire de Facebook mériterait un nouvel opus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.