Accueil / Amazon / Amazon ouvre une boutique dédiée aux projets financés sur Kickstarter

Amazon ouvre une boutique dédiée aux projets financés sur Kickstarter

PARTAGER CET ARTICLE
Cet espace est une section de Launchpad, la plate-forme lancée l’an passé par Amazon pour mettre en avant l’innovation et les créations de (par nature) jeunes start-up.

 

Voilà bien une reconnaissance de taille pour le phénomène du “crowdfunding” (de financement participatif) et pour la plus célèbre de ces plates-formes, Kickstarter. Amazon (Cf. NewZilla.NET du 26 juillet 2016), dont l’intérêt économique est ici bien compris, vient d’ouvrir une boutique dédiée à la commercialisation et à la mise en valeur de produits et de projets financés avec succès sur Kickstarter.

En pratique, cette rubrique fait partie de Launchpad, la plate-forme lancée l’an passé par Amazon pour mettre en avant l’innovation et les créations de (par nature) jeunes start-up. Pour l’internaute qui fait son shopping sur Amazon l’intérêt est multiple.

Amazon Prime

Tout d’abord, il pourra découvrir et acquérir des produits innovants dont il était la plupart du temp loin de soupçonner l’existence. Ensuite, il pourra les acheter avec la garantie du service Amazon.

Enfin, certaines des start-up présentes sur la boutique sont même éligibles au programme Amazon Prime, ce qui veut dire qu’en passant commande les internautes auront la possibilité d’être livrés en 24 heures chrono.

Pour consulter les références du catalogue Amazon/Kickstarter, rendez-vous ici.

 

A lire aussi sur NewZilla.NET

Netflix-VPN

Netflix continue de creuser sa dette

Face à l’arrivée imminente de nouveaux concurrents sur le marché de la SVOD, Netflix n’en finit pas engranger de nouveaux abonnés et poursuit sa fuite en avant financière supposée mener le groupe internet à la rentabilité. La prise de risque est maximum.

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.