En continu
Accueil / NewZilla.NET / L’Australie veut remplacer le contrôle des passeports par l’identification biométrique

L’Australie veut remplacer le contrôle des passeports par l’identification biométrique

Le gouvernement australien va consacrer 75 millions de dollars à un projet visant à remplacer le contrôle des passeports par une technologie biométrique dans tous les aéroports internationaux du pays dès mars 2019.

 

Une « première mondiale », c’est ainsi que les autorités australiennes décrivent leur projet de remplacer d’ici au printemps 2019, la vérification des passeports dans les aéroports internationaux du pays par la biométrie (c’est-à-dire des technologies de reconnaissance faciale, de l’iris et/ou des empreintes digitales).

Plus de contact humain donc (fut-ce avec un représentant de la police de l’air et des frontières) mais un simple passage devant une machine pour les passagers des vols internationaux débarquant en Australie.

facial-recognition-biometrie-australie

Si aucune solution technologique n’a pour l’heure été officiellement sélectionnée, une premier test devrait être mené dès le mois de juillet 2017 à l’aéroport de Canberra, puis en novembre 2017 sur les aéroports de Sydney et de Melbourne, rapporte le Sidney Morning Herald.

Si l’Australie avait déjà déployé des « smart gates », où les passagers devaient scanner leur passeport, le pays s’apprête donc à franchir un nouveau pas en se passant de toute intervention humaine pour valider l’entrée de ressortissants étrangers sur son territoire.

Mais paradoxalement, et même s’il faut bien garder à l’esprit que les technologies biométriques ne sont pas sûres à 100%, les futures solutions retenues, devraient également faciliter l’identification des passagers (dits « à risque ») dont les noms figurent déjà sur des listes de surveillance.

A lire aussi

Après Paris-CDG, la reconnaissance faciale monte dans l’Eurostar

Déjà déployée de la fin de l'année 2016 dans le terminal 2F de l'aéroport Paris-Roissy Charles-de-Gaulle, une solution de contrôle automatisé des passeports intégrant une technologie de reconnaissance faciale est mise en place depuis le début de la semaine en Gare du Nord à Paris, au départ de l'Eurostar.

Paris-CDG-passeport-biometrie

A Paris-CDG, la reconnaissance faciale pour limiter les files d’attente

L'aéroport de Paris-Roissy Charles-de-Gaulle teste une nouvelle solution biométrique de reconnaissance faciale pour tenter de fluidifier les files d'attente aux nécessaires contrôles de police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.