En continu
Accueil / NewZilla.NET / NewZilla.NET #4 / Samedi 9 septembre 2017

NewZilla.NET #4 / Samedi 9 septembre 2017

PARTAGER CET ARTICLE
Chaque semaine NewZilla.NET vous propose une sélection des meilleurs articles (et citations) parus en ligne. Cette semaine: Silicon Valley, Google, Blockchain, Crypto-monnaie, Intelligence artificielle.

 

OPEN OFFICE / Dans la Silicon Valley, respecter les horaires de bureaux, c’est bon pour les “losers”. A lire sur le site du New York Times.

GOOGLE ET LA LIBERTE DE LA PRESSE / Selon, Kashmir Hill, une ex-journaliste du magazine américain Forbes, citée par le site spécialisé Gizmodo, l’un de ses articles, qui expliquait dans le détail les différentes techniques utilisées par Google pour essayer de convaincre les médias de promouvoir son réseau social, Google+, en échange d’une meilleure position dans les résultats de recherche de Google, de leurs articles… Cet article donc, aurait été supprimé, suite à des pressions exercées par Google sur le magazine Forbes. Google jugeant l’article en question « problématique », explique la journaliste. Pour sa part, Google dément toute accusation de censure. A lire sur Gizmodo.com.

artificial-intelligence-intelligence-artificielle

NOUVEAU DEPART / Comment la blockchain et les crypto-monnaies peuvent aider les réfugiés à prendre un nouveau départ dans la vie. L’exemple finlandais. A lire sur TechnologyReview.com / MIT.

IA / La photo dopée à l’intelligence artificielle. Un mode « automatique » inspiré par des réglages de professionnels, un outil de retouche automatique qui copie les experts… Les réseaux neuronaux pourraient nous aider à améliorer nos photos. A lire sur LeMonde.fr.

A lire aussi sur NewZilla.NET

droit-oubli-google

Les internautes européens exercent leur droit à l’oubli

Depuis mai 2014, Google a reçu 654 876 demandes de suppression des résultats de recherche.

L’intelligence artificielle au risque du cybercrime

Dans un rapport publié ce mercredi 21 février 2018, 26 experts internationaux sonnent l'alarme sur les risques d'une utilisation malveillante de cette technologie par "des Etats voyous, des criminels, des terroristes".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.