En continu
Accueil / NewZilla.NET / Le gouvernement ouvre un « guichet » pour connecter à Internet les foyers les plus isolés

Le gouvernement ouvre un « guichet » pour connecter à Internet les foyers les plus isolés

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé jeudi 14 décembre à l’occasion de la Conférence Nationale des Territoires (CNT) qui se tient à Cahors (Lot) que le gouvernement allait débloqué 100 millions d’euros pour ouvrir une guichet d’aide financière en vue de permettre aux foyers les plus isolés de se connecter à Internet. 

 

Que tous les Français puissent avoir accès à un « bon haut débit » Internet d’ici 2020 et au très haut débit à l’horizon 2022, tel est le souhait exprimé et l’objectif fixé par le Premier ministre, Edouard Philippe, hier à Cahors.

Pour y parvenir les pouvoirs publics vont débloquer une enveloppe de 100 millions d’euros.

Ces crédits serviront à financer un chèque de 150 euros à destination du million et demi de ménages les plus isolés géographiquement pour qu’ils puissent se connecter à Internet à très haut-débit en recourant à des technologies alternatives à la fibre optique, comme les boucles radio, le satellite ou la 4G fixe.

Internet-Edouard-Philippe-Cahors

Un observatoire indépendant sera chargé d’évaluer l’efficacité de cette nouvelle politique publique, a précisé sur Twitter, Edouard Philippe.

Ces mesures s’inscrivent dans la perspective des promesses électorales puis des objectifs fixés cet été par le président de la République, Emmanuel Macron en matière d’accès fixe à Internet.

Pour le président, à partir de 2020 tous les Français devront pouvoir accéder à Internet en haut débit, à savoir à une vitesse de connexion de 8 mégas par seconde, puis en 2022 (année d’élection présidentielle), à l’accès Internet en très haut débit, sur la base d’une connexion de 30 mégas par seconde.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

macron-fake-news

En France, 79% des internautes favorables à une loi contre les fausses nouvelles

Mais toujours en France, 79% des Français adhèrent aux discours complotistes.

Macron-EnMarche-Numerique

Emmanuel Macron, candidat (du) numérique

L’initiateur du mouvement En Marche! et actuel candidat à la présidence de la République a présenté la semaine de dernière ses propositions concernant le numérique. Revue de détail des principales promesses de campagne. Le numérique? Emmanuel Macron connait bien. Il en a d’ailleurs fait, avec plus ou moins de subtilité, l’une des forces vives de sa campagne présidentielle. La semaine dernière, le candidat du mouvement En Marche! a présenté ses propositions en la matière, des propositions transversales qui balayent (presque) tous les pans de la société française. CULTURE & CARTE JEUNE / Dans le cadre de la mise en place d’un Pass Culture, tous les jeunes de 18 ans pourraient librement accéder ou acheter des biens culturels, dont… de la musique enregistrée. CREATION D’UN NETFLIX EUROPEEN / Une plate-forme qui aurait pour vocation d’assurer la promotion et la diffusion du « meilleur du cinéma et des séries européennes ». Concernant le petit monde des séries, notons la création prochaine (en 2018) d’un Festival de Cannes des Séries, qui sera présidé par l’ex-ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin. PAS DE PORTABLE A L’ECOLE / Le candidat entend faire appliquer, pour de vrai, une disposition déjà présente dans le Code de l’Education qui prévoit l’interdiction du téléphone mobile dans certains établissements scolaires (écoles maternelles, écoles élémentaires et collèges) LES GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple)? Des contribuables comme les autres. Le candidat Macron souhaite « rétablir une concurrence équitable avec les grands acteurs numériques pour qu’ils payent leurs impôts comme tous les autres acteurs économiques » et que les grands groupes Internet « soient soumis aux mêmes obligations, dans les pays où les œuvres sont diffusées ». S’agissant des prestations de service électronique l’ancien ministre de l’Economie souhaite également taxer le chiffre d’affaires dans le pays cible. Selon lui, « cela éliminera ainsi les montages consistant à rapatrier les profits dans des paradis fiscaux. » CREATION D’UNE BASE DE DONNEES NUMERIQUES. Quezako? « Dans le respect de la vie privée et du secret des affaires, les administrations qui délivrent des licences (par exemple pour les hôtels) devront mettre à disposition leurs données. Face aux géants étrangers, des nouvelles start-ups pourront ainsi s’adresser par exemple à tous les hôteliers pour leur offrir une alternative aux services existants », indique le candidat. … ET D’UN COMPTE CITOYEN. Ce compte en ligne devrait rassembler sur une même interface « tous les droits, notamment ceux liés à la santé, à la trajectoire professionnelle, à la formation, à la situation fiscale, aux droits civiques », et devra donc être particulièrement bien sécurisé. Par ailleurs, « d’ici 2022, 100 % des démarches administratives pourront être effectuées depuis Internet – sauf première délivrance des documents d’identité officiels ». CREATION D’UN SERVICE PUBLIC NUMERIQUE… DE LA JUSTICE. « Nous créerons un service public numérique de la justice, avec portail unique d’accès » (…) « Ils pourront se pourvoir en justice depuis leur ordinateur, transmettre une requête, des pièces, ou suivre leur dossier depuis leur smartphone ». Et « les juges bénéficieront d’outils numériques d’aide à la décision », sans autre détail. Enfin, « une procédure simple, exclusivement numérique et rapide » sera mise en place pour le règlement des litiges de la vie quotidienne, c’est-à-dire de tous les litiges civils inférieurs à 4000 euros. L’EUROPE, L’EUROPE, L’EUROPE. Dans ce domaine, Emmanuel Macron souhaite la création d’une Agence européenne pour la confiance numérique. Une structure « chargée de la régulation des grandes plateformes numériques afin d’assurer le respect d’une concurrence équitable et la protection des droits des utilisateurs ».

Une réponse

  1. bjr je veux reagir pour le voyage tres chere de mr le premier ministre on se fout vraiment de tout le monde qui se sert la ceinture comme si la France ne pouvait pas marcher sans le president et le premier ministre laissez moi rire nous sommes encore aux temps des seigneurs rien n a changer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.