En continu
Accueil / Données personnelles / Brave et DuckDuckGo s’allient pour mieux protéger votre vie privée sur Internet

Brave et DuckDuckGo s’allient pour mieux protéger votre vie privée sur Internet

PARTAGER CET ARTICLE

 

La navigateur Internet sans publicité passe un partenariat avec le moteur de recherche qui, à l’instar de Qwant en France, ne collecte pas et ne stocke pas les données personnelles et les données de recherche des internautes. DuckDuckGo sera bientôt proposer comme moteur de recherche par défaut aux utilisateurs de Brave. 

 

Nous vous avions déjà parlé de Brave à l’époque où pour financer ce qui n’était alors qu’un projet les créateurs de ce navigateur Internet anti-pub, dont Brendan Eich (ex-Mozilla et inventeur du JavaScript) avaient lancé l’une des premières ICO (Initial Coin Offering) pour lever des fonds (Cf. NewZilla.NET du 2 juin 2017).

Aujourd’hui, Brave, qui n’est encore qu’une tout petit acteur sur le marché des navigateurs Internet (face aux Chrome, Safari, Microsoft Edge et autres Mozilla Firefox), Brave donc, revient sous les feux de l’actualité en concluant un partenariat des plus cohérents avec DuckDuckGo, un moteur de recherche connu, a contrario de la plupart de ses concurrents, pour protéger la vie privée des internautes.

Résultat, DuckDuckGo sera bientôt proposé comme moteur de recherche par défaut sur Brave.

Le moteur de recherche par défaut étant l’une des principales sources de revenus des navigateurs Internet à l’instar des différents accords passés au fil du temps entre par exemple Mozilla Firefox, Yahoo! et Google.

DuckDuckGo

Sur Brave, les internautes pouvaient déjà surfer en mode dit “privé”, une fonctionnalité également présente sur Chrome ou sur Firefox, avec comme conséquence que l’historique des sites visités (s’il est toujours identifiable par le fournisseur d’accès à Internet de l’abonné), ne soit pas stocker dans l’ordinateur de l’internaute.

“Beaucoup de gens pensent que l’on ne peux pas suivre leur activité en ligne” quand il sur en “navigation privée”, explique Gabriel Weinberg, l’un des responsables de DuckDuckGo dans un communiqué.

“La vérité c’est que ce n’est tout simplement pas vrai”.

En incitant ses utilisateurs à adopter DuckDuckGo, Brave Software affirme que cela leur permettra également de ne pas laisser de trace sur les sites qu’ils visitent.

Aujourd’hui avec 16 milliards de requêtes déjà comptabilisée DuckDuckGo reste un nain au pas des moteurs de recherche face à un Google qui gère… 2 trillions (soit 2000 milliards) de recherches chaque année.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.