Revue de presse
Accueil / Intelligence artificielle / Forbes fait appel à l’intelligence artificielle pour améliorer la productivité de ses contributeurs

Forbes fait appel à l’intelligence artificielle pour améliorer la productivité de ses contributeurs

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Bertie, le nouvel outil rédactionnel à base d’intelligence artificielle du site Forbes.com, va proposer aux milliers de “contributeurs externes” de la publication internet, des idées d’articles, de titres et d’illustrations pour qu’ils puissent “améliorer leur productivité” et booster leur audience.

 

Officiellement, quand il est question d’introduire de l’intelligence artificielle (IA) dans une rédaction (ou mieux auprès des contributeurs externes d’une publication), il s’agit bien évidemment de libérer du temps pour les journalistes afin qu’ils se concentrent sur l’enquête et l’analyse, tout en assurant une large couverture éditoriale.

Nul ne songerait à avancer l’idée que l’intelligence artificielle, en contribuant à améliorer la productivité des équipes, n’a d’autre vocation que de nourrir au mieux (ou d’inonder d’articles) les moteurs de recherche afin, supposément, d’optimiser le référencement (SEO) d’un site internet.

C’est donc dans l’optique de faciliter la vie de ses quelque 2500 contributeurs et de les aider à mieux travailler que le site Forbes a décidé de faire appel à Bertie, un nouvel outil rédactionnel à base d’intelligence artificielle, comme le rapporte le site Digiday.

Forbes-IA

En pratique, Forbes qui rémunère depuis le mois de février 2018 ses contributeurs externes de la mirifique somme de 250 dollars par mois, va bientôt fournir à ses bataillons de rédacteurs externes (et à ses 150 journalistes en interne?) une solution leur suggérant au choix d’écrire un article, mettant à leur sa disposition une sélection d’articles publiés sur Forbes ou ailleurs, sur un sujet donné, mais aussi des images sélectionnées automatiquement pour illustrer son post, pardon, son article. 

Des centaines d'articles par jour

“A l’instar de ce qui a fait le succès d’une publication comme le Huffington Post, le recours aux contributeurs externes a longtemps été utilisé comme un moyen de produire rapidement, massivement et souvent à peu de frais des centaines d’articles par jour sur des thématiques larges”, note Le Figaro.

“Forbes dépend fortement de ce système, qui est à l’origine de plus de la moitié des articles publiés quotidiennement.”

En échange, l’éditeur permet à ses contributeurs d’exploiter sa marque et de s’introniser comme experts dans tel ou tel domaine, en entretenant la confusion sur le fait qu’ils “contribuent régulièrement au magazine” Forbes. 

Avec l’arrivée  prochaine de Bertie chez Forbes, on peut se prendre à rêver que Forbes décide de redoubler d’efforts et de créativité en matière de journalisme d’investigation, ou pas.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.