Accueil / Biométrie / Au Japon, une taxe pour financer la collecte de données biométriques

Au Japon, une taxe pour financer la collecte de données biométriques

PARTAGER CET ARTICLE

 

Cette nouvelle taxe de 1 000 yens s’appliquera aux passagers utilisant les transports aériens et maritimes. Elle est destinée à financer les technologies de reconnaissance faciale déployées dans les aéroports.

 

Tous les voyageurs quittant le Japon par les airs ou par la mer devront désormais s’acquitter d’une taxe destinée à financer les technologies de reconnaissance faciale déployées dans les aéroports.

Cette nouvelle taxe de 1 000 yens sera intégrée au prix des billets d’avion ou des tickets d’embarquement, rapporte le quotidien japonais Asahi Shimbun.

Elle concernera tout aussi bien les voyageurs étrangers que les ressortissants japonais âgés de deux ans et plus et dont le séjour au Japon dépasse les 24 heures.

Japon-Reconnaissance-faciale-taxe

En 2019, le gouvernement japonais prévoit que cette taxe pourrait rapporter 50 milliards de yens.

L’an passé, le Japon a accueilli plus de 30 millions de touristes et devrait franchir le cap des 40 millions de visiteurs avec l’organisation prochain de la Coupe du monde rugby mais surtout grâce aux prochains Jeux olympiques qui doivent se tenir dans le pays en 2020.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Ouvrir un compte bancaire en ligne grâce à la reconnaissance faciale

C’est le pari de la Société générale qui va proposer à ses clients d’ouvrir un compte avec un simple selfie, des copies de deux pièces d’identité, le tout étant doublé d’un entretien en visio-conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.