Accueil / Politique / Aux Etats-Unis, la faillite du vote électronique

Aux Etats-Unis, la faillite du vote électronique

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Un nouveau rapport publié par la Commission du Renseignement du Sénat américain pointe l’extrême vulnérabilité du système électoral et le manque patent de réactivité tant des agences de renseignement que des responsables locaux face à la menace d’une manipulation des votes par des services de renseignement étrangers à l’occasion de l’élection présidentielle de 2016. 

 

La question se posait déjà depuis un certain temps mais dans un rapport sans concession rendu public jeudi 25 juillet, la Commission du Renseignement du Sénat américain met en lumière la faillite technologique que constitue l’adoption massive du vote électronique aux Etats-Unis. 

Selon ce rapport, à l’occasion de l’élection présidentielle de 2016 qui a débouché sur la victoire de Donald J. Trump, les services de renseignement russes, ou certains de leurs supposés prestataires, ont délibérément ciblé l’ensemble du système de vote électronique déployé dans les 50 états américains.

Si des tentatives d’intrusions, notamment en Illinois et en Arizona étaient déjà bien connues du public, les parlementaires américains entendent insister sur ce qu’ils qualifient “d’activités sans précédent contre l’ensemble du système de vote aux Etats-Unis, largement destinées à identifier les failles de sécurité exploitables dans ce système”, souligne le New York Times.

S’ils admettent n’avoir trouvé aucune preuve que des votes aient été modifiés, les parlementaires pointent le fait que des activistes étrangers ont été en capacité de détruire et/ou de modifier des données électorales dans un état comme l’Illinois.

vote-electronique-usa-1

Une menace qui serait toujours d’actualité à la veille de la prochaine élection présidentielle de 2020. Et une menace à prendre d’autant plus au sérieux que d’autres pays chercheraient actuellement à reproduire le scénario russe de 2016. 

Mitch Mc Connell, sénateur du Kentucky et leader républicain du Sénat, ne l’entend pourtant pas de cet oreille.

380 millions de dollars

Selon lui, même si la menace d’un détournement massif du système électoral persiste, le fait que le Congrès ait récemment voté une enveloppe de 380 millions de dollars pour que les états puissent mettre à jour leurs équipements est amplement suffisant. 

Par ailleurs, le rapport dévoilé par la Commission du Renseignement du Sénat américain souligne le manque de réactivité voire l’indifférence des acteurs concernés, ainsi que la sous-estimation du risque d’intrusion dans les systèmes de vote électronique à l’occasion du scrutin de 2016.

Mises en garde ignorées

Cas extrême, des responsables électoraux qui, au niveau local, ont délibérément ignoré les mises en garde formulées à l’époque par les autorités fédérales américaines. 

Le New York Times a récemment publié une vidéo dans laquelle il démontre combien il est aisé et facile de pirater une machine à voter du type de celle utilisée aux Etats-Unis à l’occasion de l’élection présidentielle de 2016.

Concernant l’adoption du vote électronique pour des élections à caractère professionnel ou politique, une question de bon sens doit être posée.

Pourquoi et dans quel intérêt, des organisations parfois connues pour leur clientélisme voire pour un savoir-faire parfaitement maîtrisé du bourrage d’urnes physiques, pourquoi ces organisations accepteraient le plus aisément du monde de se convertir au vote électronique?

L’argument avancé est souvent économique (car, c’est bien connu, le papier coûte cher), mais poser la question c’est déjà esquisser un élément de réponse… Car si les intérêts sont économiques, il se peut que cela ne soit pas ceux que l’on croit.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Une réponse

  1. vote électronique = escroquerie facile invisible.

    un choix très démocratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.