Revue de presse
Accueil / Service public / Il est urgent de s’occuper des urgences

Il est urgent de s’occuper des urgences

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Débutée au printemps dernier la grève du personnel soignant des services d’urgences se poursuit. Le conflit s’étend et concerne désormais 216 des 713 services d’urgence des quelque 640 établissements recensés par le ministère.

 

La France, sixième puissance économique mondiale, la France, son hôpital public en crise, et son personnel soignant au bout du rouleau.

Pour tenter de se faire entendre les services d’urgence ont commencé un mouvement de grève au mois de mars dernier.

Aujourd’hui, si l’on excepte 7 services (sur 25) des établissements de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (APHP), dont Trousseau, Antoine-Béclère et la Pitié-Salpétrière qui ont cessé la grève ces 10 derniers jours, le mouvement continue de prendre de l’ampleur.

urgences-greve

Dans le Tarn, à Nice, à Bastia, au total 216 des 713 services d’urgence des quelque 640 établissements recensés par le ministère sont désormais en grève.

Le gouvernement a bien tenté de désamorcer la situation à la mi-juin en débloquant un enveloppe de 70 millions d’euros (sur un budget total de 80 milliards d’euros pour l’hôpital), la tension n’est pas retombée.

Le collectif Inter-Urgences, à l’origine du mouvement, lance son site Internet ce vendredi 9 août 2019. 

Il demande la création de 10 000 postes supplémentaires ainsi qu’une augmentation de salaire de 300 euros.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.