Accueil / Amazon / CORONAVIRUS / Amazon France mis en demeure par l’inspection du travail

CORONAVIRUS / Amazon France mis en demeure par l’inspection du travail

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Le groupe américain a été mis en demeure par l’inspection du travail d’améliorer la sécurité de ses salariés sur quatre de ses sites français.

 

En ces temps de lutte contre l’épidémie de coronavirus, Amazon, 13 000 salariés en France, ne brille apparemment par son expertise en matière de “distanciation sociale”.

Le groupe américain, fondé par Jeff Bezos, vient d’être mis en demeure par l’inspection du travail, d’améliorer la sécurité de ses salariés sur quatre de ses sites en France (à Lauwin Planque, à Brétigny-sur-Orge, à Saran et à Sevrey).

Dans ce contexte tendu, l’entreprise, via Frédéric Duval, directeur général France d’Amazon, multiplie les exercices de communication, à l’instar de cet entretien accordé sur RTL au journaliste Yves Calvi

Dans cet entretien mené par un Yves Calvi égal à lui-même, le dirigeant d’Amazon France a tenu à rassurer sur les conditions de travail dans son entreprise.

Amazon-Coronavirus

“Nous allons même plus loin que ce que nous demande le gouvernement”, a-t-il ainsi précisé. Avant d’ajouter, “j’ai eu madame la ministre au téléphone et je l’ai invité à venir voir dans nos centres de distribution par elle-même”.

De son côté, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, adopte un discours, en l’espèce, extrêmement ferme. 

“C’est inadmissible. Nous leur avons donné 3 jours pour se mettre en conformité”, a déclaré Muriel Pénicaud, interrogée sur France 2. “Protéger ses salariés, ce n’est pas négociable, c’est une obligation.”

Une vidéo prise le 20 mars 2020 sur l’un des sites d’Amazon France (et diffusée au journal de 20h de France 2 le 5 avril 2020) montre en effet des dizaines de personnes circuler dans un espace clos, sans respecter les distances de sécurité. 

Le syndicat CFDT demande une baisse des effectifs sur les sites concernés car moins d’interactions entre les salariés devrait logiquement entraîner moins de contaminations. 

Une situation dangereuse

De son côté, la CGT a déposé une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. 

Dans ce contexte le rapport de l’inspection du travail fait froid dans le dos.

L’inspection du travail dénonce une “situation dangereuse” et constate l’absence de gel hydroalcoolique.

Amazon France indique que l’entreprise va distribuer des masques et à partir de ce lundi 6 avril 2020 (soit trois semaines après la mise en place des mesures de confinement) prendre la température sur l’ensemble de ses sites. 


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Une réponse

  1. il faut plus de mesures de prévention ! le secteur de la logistique se caractérise déja en temps normal par un nombre élevé d’accidents de travail et de maladies professionnelles ! alors que dire en pleine épidémie de coronavirus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES