Accueil / Amazon / CORONAVIRUS / Dialogue de sourds entre Amazon France et les syndicats sur la sécurité des salariés

CORONAVIRUS / Dialogue de sourds entre Amazon France et les syndicats sur la sécurité des salariés

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

L’inspection du travail a procédé ce week-end à quatre mises en demeure sur les six sites centres de distribution du groupe américain en France. Selon elle, la sécurité sanitaires des salariés d’Amazon France n’est toujours pas garantie en cette période de lutte contre l’épidémie de Covid-19.

 

La colère gronde chez Amazon France autour d’une possible mise en danger de la santé des salariés dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus.

SUD-Solidaires, premier syndicat représentatif sur les différents sites français du groupe américain en a déposé une demande d’assignation en référé au tribunal de Nanterre (92), réclamant la fermeture des six centres de distribution de l’entreprise, sous astreinte d’un million d’euros par jour. 

De son côté la CFDT, second syndicat représentatif dans l’entreprise, appelle les salariés d’Amazon à se mettre en grève à compte de ce mercredi 8 avril 2020. 

Par ailleurs, “onze dossiers de salariés ont été transmis aux prud’hommes de Nanterre afin de faire valoir leur droit de retrait et le maintien de leur salaire”, a indiqué la CFDT. 

La raison de cette vague de mécontentement?

Les mesures apparemment insuffisantes (comme cela était récemment exposé dans un reportage diffusé au journal de 20h de France 2) prises par Amazon pour protéger ses salariés. 

Amazon-Coronavirus

L’inspection du travail a procédé ce week-end à quatre mises en demeure concernant les centres de distribution d’Amazon France, à Brétigny-sur-Orge (Essonne), Saran (Loiret), Lauwin-Planque (Nord) et Montélimar (Drôme). 

Distribution quotidienne de masques

Ces mises en demeure ont été confirmées par la ministre du Travail Muriel Pénicaud devant la commission des affaires sociales du Sénat.

La ministre a précisé qu’il restait “quelques heures ou quelques jours pour étudier la mise en conformité de ces sites”, alors que d’autres sites remplissaient “tout à fait les conditions”.

Pour sa part la direction d’Amazon France (citée par l’AFP), continue d’affirmer qu’en matière de protection de ses salariés et de prévention face au coronavirus elle va même “plus loin que les recommandations des autorités sanitaires et gouvernementales” en distribuant “quotidiennement des masques”, en assurant des “contrôles de température” et en faisant “appel à des volontaires afin d’aider chacun à rester vigilant et à vérifier que les distances de sécurité sont respectées”.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES