Revue de presse
Accueil / Sécurité / 530 000 comptes Zoom en vente sur le dark web

530 000 comptes Zoom en vente sur le dark web

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

L’application de visioconférence qui s’impose dans votre quotidien en ces temps de confinement et de télétravail est aussi pour certains experts une vraie passoire en terme de sécurité informatique et de protection de la vie privée et des données personnelles. 

 

Vous utilisez Zoom?

Peut-être êtes-vous parmi les (malheureux) gagnants.

C’est-à-dire, concrètement peut-être êtes-vous de ceux dont les coordonnées sont aujourd’hui en vente sur le dark web.

C’est en tout cas la mésaventure qui est en train d’arriver à 530 000 utilisateurs de Zoom, l’application star de visioconférence et de cette période inattendue de confinement généralisé.

Les données personnelles disponibles à la revente ne sont pas neutres, loin s’en faut.

On ne parle pas ici de simples pseudos mais bel et bien d’adresses mail, de mots de passe, de codes d’administration et d’URL de réunion personnelle.

L’autre mauvaise nouvelle, c’est que si jamais vous en avez un, votre égo numérique risque d’en prendre un sacré coup.

En effet, chacun des comptes mis en vente ne coûte pas plus d’un centime.

Zoom-Cyble

Certains comptes seraient même offerts pour favoriser cette joyeuse (second degré, pour les lecteurs et ils sont paraît-il nombreux qui seraient tentés de crier au scandale) pratique dite du “zoombombing”.

Un concept qui consiste à s’introduire dans une conversation privée (mais qui en fait ne l’est pas tant que cela), à en harceler les membres, quand il ne s’agit pas d’y partager des contenus pornographiques. Shocking.

A la décharge de Zoom, ce qui ne remet malgré tout nullement en cause les failles de sécurité liées à ce service, en l’espèce, selon Cyble, l’entreprise de cybersécurité qui a repéré cette vente illégale, les identifiants n’ont pas été piratés mais obtenus par la technique du credential stuffing.

Les hackers ayant simplement récolté des mots de passe issus d’anciens piratages, et tenté leur chance sur les comptes Zoom. 

D’autres applications de visioconférence disposent d’une bien meilleure réputation que Zoom, et l’une d’entre elle, Jitsi (dont nous vous parlions il y a quelques jours) est même recommandée par un certain Edward Snowden.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES