Accueil / Emploi / Facebook va dédommager ses modérateurs américains traumatisés

Facebook va dédommager ses modérateurs américains traumatisés

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Poursuivi en justice aux Etats-Unis par 11 250 modérateurs de contenus victimes de dépression ou d’addiction, le réseau social devrait verser 52 millions de dollars pour couvrir notamment le coût des soins médicaux supporté par les plaignants.

 

Si, en consultant Facebook ou un autre réseau social, vous n’êtes pas exposés à des contenus choquants, traumatisants et manifestement illicites, d’autres le sont pour vous.

Ces modérateurs qui filtrent les contenus de vos services Internet préférés sont parfois situés en Europe, aux Etats-Unis, mais aussi, quand ils ne travaillent pas directement pour l’un des géants du numérique (mais pour l’un de ses sous-traitants, ce qui permet de se dégager de toute responsabilité), dans le reste du monde.

Facebook-moderator
Photo Visuals / Unsplash

 

Cette situation était exposée très explicitement dans un documentaire diffusé sur la chaîne ARTE, “The Cleaners” (“Les nettoyeurs du Web”).

Ces modérateurs sont exposés, et les grands dirigeants du numérique n’ignorent rien de cette situation, à des contenus violents et traumatisants.

En octobre dernier à l’occasion d’une audition publique au Congrès des Etats-Unis, la parlementaire californienne Katie Porter avait interpellé le P-DG et co-fondateur de Facebook sur les conditions de travail et de rémunération de ces modérateurs soumis au tri non pas de nos déchets électroniques, mais de nos déchets numériques (pour reprendre l’expression du sociologue Antonio Casilli).

Voici sa réaction.

Aux Etats-Unis, Facebook était poursuivi en justice par 11 250 modérateurs américains.

Pour éviter un procès, un accord préliminaire a récemment été trouvé par les avocats des deux parties.

52 millions de dollars

Signé vendredi 8 mai à la Cour suprême de San Mateo (Californie), ce document devrait être approuvé d’ici à la fin de l’année.

Facebook accepte ainsi de verser 52 millions de dollars aux plaignants, des modérateurs ayant travaillé en Californie, en Arizona, au Texas et en Floride depuis 2015.

Facebook-Zuck-moderator
Photo Annie Spratt / Unsplash

 

Par ailleurs, le réseau social s’engage à fournir, d’ici à 2021, à l’ensemble de ses équipes de modération des outils censés mieux les protéger contre les contenus violents ou pédopornographiques.

Sur cette base les 11 250 modérateurs qui ont poursuivi Facebook devraient recevoir 1 000 dollars chacun.

Cette compensation financière pourrait être révisée à la hausse, jusqu’à 6 000 dollars, pour les plaignants chez qui ont été diagnostiqués des états de dépression ou d’addiction – soit la moitié d’entre eux, estiment leurs avocats.

Outre les compensations pour ces traitements médicaux, les employés qui pourront prouver qu’ils ont souffert d’autres préjudices alors qu’ils travaillaient chez Facebook pourront recevoir jusqu’à 50 000 dollars (46 000 euros environ) de réparation.

Ceux-ci estiment en effet souffrir de stress post-traumatique, à force d’évaluer et de modérer les contenus (violences, meurtres, viols, images pédopornographiques, etc.) illégaux postés sur le réseau social.

La souffrance infligée par ce travail est réelle et sévère”, selon Steve Williams, l’un des avocats des plaignants.

Facebook s’est également engagé à mieux former et à soutenir ses modérateurs, à l’aide de séances de coaching hebdomadaires individuelles et de thérapies de groupe mensuelles.

D’ici à 2021, les vidéos seront ainsi montrées aux équipes de modération en noir et blanc, avec le son coupé par défaut, rapportent The Verge et l’AFP.

Dans leur malheur, ces modérateurs ont cependant un chance, celle d’être américains et de pouvoir activer ce levier que craignent certains grands groupes du numérique, qui consiste à exposer la réalité pleine et entière de leurs activités.

En revanche, pour les “nettoyeurs du Web” qui exercent dans des pays lointains, comme les Philippines, les compensations quelles soient financières, morales ou psychologiques ne semblent toujours pas à l’ordre du jour.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES