Revue de presse
Accueil / Liberté d'expression / Zoom censure la commémoration des événements Tiananmen et du Printemps de Pékin

Zoom censure la commémoration des événements Tiananmen et du Printemps de Pékin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

De ce service de visioconférence, très prisé des béotiens en informatique, on connaissait déjà les failles de sécurité, voici maintenant qu’il se met au service de la censure exercée par le régime communiste de Pékin.

 

Zoom, le service de visioconférence dont, malgré un sécurité sujette à caution (Cf. la pratique désormais connue du “zoombombing”), le nombre d’utilisateurs a explosé durant le confinement lié à l’épidémie de Covid-19, vient de reconnaître avoir récemment suspendu à titre temporaire le compte de l’organisation Humanitarian China.

Ces militants de droits humains avaient semblent-t-il commis le crime (aux yeux des autorités communistes chinoises) de commémorer les évènements de la place Tiananmen qui au printemps 1989 (dans la nuit du 3 au 4 juin) furent réprimés dans le sang par le régime de Pékin.

Basés aux Etats-Unis, les militants de Humanitarian China avaient utilisé Zoom pour réunir 250 personnes dans le souvenir de cette nuit de massacres.

Tiananmen-Chine-Zoom
Photo / Peter Charlesworth / LightRocket via Getty Images)

 

En agissant de la sorte, et surtout en reconnaissant que tout ceci n’était pas dû à une erreur technique (un motif souvent invoqué dans ce type de situation), Zoom, qui ne veut pas se mettre à dos la Chine de Xi Jinging et ses centaines de millions d’utilisateurs potentiels, reconnait avoir, fait gravissime pour un service Internet, cédé aux injonctions d’un régime politique.

“Quand une rencontre est organisée à travers plusieurs pays, les participants dans ces pays doivent respecter leurs lois locales respectives”, a déclaré Zoom.

Avant d’ajouter, circonstance particulièrement aggravante, que le groupe Internet, “aurait dû anticiper la nécessité de bloquer les participants par pays”.

Il est donc grand temps de délaisser Zoom, et ses entraves à la libertés d’expression, pour se concentrer sur des alternatives plus fiables et qui plus est, très certainement, plus sécurisées.

A commencer par Jitsi et OpenVidu.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES