En continu
Accueil / NewZilla.NET / RAM, une technologie pour diagnostiquer le paludisme en 5 secondes (VIDEO)

RAM, une technologie pour diagnostiquer le paludisme en 5 secondes (VIDEO)

John Lewandowski, chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) aux Etats-Unis, a mis au point un appareil capable de détecter la présence de la malaria (ou paludisme) chez un patient, en cinq secondes par l’analyse d’une simple goutte de sang.

 

La malaria (ou paludisme) est l’une des maladies les plus mortelles au monde. Chaque année, selon les chiffres de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), 200 millions de personnes en sont atteintes et 438 000 en meurent, la majorité des sujets vivant en Afrique sub-Saharienne.

Jusqu’à présent, pour détecter la maladie, deux solutions existaient. Un test sanguin au microscope et un test, similaire à un test de grossesse mais qui ne permettait pas de détecter la maladie au tout premier stade de développement.

malariaL’appareil développé par John Lewandowski, chercheur au MIT, et sa start-up Disease Diagnostic Group pourrait changer la donne.

RAM (Rapid Assessment of Malaria) c’est le nom de l’appareil permet cette fois-ci avec une quasi-certitude au premier stade de développement de la maladie qui peut malheureusement être fulgurant. Il arrive en effet que des patients succombent dans les 24 heures après un diagnostic. D’où un véritable sentiment d’urgence.

Premiers tests concluants

« Idéalement, la maladie doit être détectée dans les cinq à sept premiers jours pour que le traitement puisse débuter et commence à faire son effet », souligne John Lewandowski (cité par CNN). Peu coûteuse (entre 100 et 120 dollars par appareil) la technologie RAM permettrait donc un gain de temps précieux, pour diagnostiquer la malaria notamment dans ces zones rurales où les microscopes ne sont pas légion.

L’appareil est testé depuis 2013 en Inde auprès de 250 patients avec un taux de réussite de 93% à 97%. Cet été les tests devraient être étendus au Nigéria sur une population de près de 5 000 individus.

A lire aussi

videosurveillance

Vidéosurveillance / Des patients autistes filmés à leur insu dans une maison d’accueil en Seine-et-Marne

Des patients autistes, résidents d'une maison d'accueil (MAS) Vercors à Nandy (Seine-et-Marne), sont filmés dans leur intimité, depuis des années à leur insu, et en toute illégalité révèle le journal Le Parisien. Le Défenseur des droits est saisi du dossier.

smart-tampon

Le tampon connecté, un plus pour la santé des femmes?

Deux chercheurs en maladies infectieuses à l'université d'Harvard aux Etats-Unis, planchent actuellement sur un tampon connecté (et donc "intelligent") qui pourrait prélever en temps réel des données et contribuer à identifier et à prévenir le développement de nombreuses maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.