Accueil / NewZilla.NET / Liftware, la cuillère anti-Parkinson de Google (VIDEO)

Liftware, la cuillère anti-Parkinson de Google (VIDEO)

Ces couverts d’un nouveau type adaptés aux personnes atteintes de tremblements ont été développés par Liftware, une start-up évoluant dans la galaxie Google.

 

Pour la plupart d’entre nous, bouger, courir, se saisir d’un objet ou simplement manger sont des éléments naturels du quotidien. Mais pour beaucoup de personnes ce qui nous apparait comme de simples petits gestes, relève de l’exploit.

Pour ces populations qui souffrent parfois d’une maladie de naissance ou qui s’est développée avec le temps (comme pour la maladie de Parkinson) le quotidien est une épreuve de chaque instant.

Racheté en septembre 2014 par Google, Lift Labs a développé Liftware une cuillère (transformable en fourchette ou en porte-clé) anti-tremblements contre la maladie de Parkinson. Un objet qui pourrait changer la vie des malades.

Liftware-smart-fork-spoon-parkinson-google

Cette cuillère, à batterie rechargeable permet de stabiliser les gestes d’une personne atteinte de la maladie de Parkinson grâce à la présence de capteurs dans le manche qui détectent les tremblements et émettent des pressions inverses. Résultat, une diminution des tremblements de 70%.

Google et plus encore sa maison mère Alphabet sont aujourd’hui très investis dans le domaine de la recherche médical, à commencer par la lutte contre la maladie de Parkinson dont est atteinte la mère de Sergey Brin, l’un des co-fondateurs de Google.

Lui-même porteur porteur du gène LRRK2, Sergey Brin est considéré comme étant une personne à risque susceptible de développer cette maladie. Alors que 1% des Américains en moyenne pourraient avoir la maladie de Parkinson, les risques atteignent 30 à 75% chez les porteurs du gène LRRK2.

Les couverts Liftware sont disponibles au prix de 35 à 195 dollars selon les éléments. D’autres solutions similaires comme celles développée par Gyenno sont également commercialisées.

 

A lire aussi

uber-otto-waymo-google

Google réclame 1,8 milliard de dollars à Uber pour violation de brevet

Nouvelles accusations formulées à l'encontre d'Uber. Cette fois-ci, c'est Google qui monte au créneau par l'intermédiaire de Waymo, sa filiale dédiée au développement de voitures autonomes. Google soupçonne Uber d'avoir tiré profit d'un vol "calculé" de secret industriel au centre duquel se trouverait un certain Anthony Levandowski. Cet ancien ingénieur vedette du projet Google Car est accusé d'avoir dérobé près de 14 000 dossiers confidentiels lors de son départ de Google au début de l'année 2016.

artificial-intelligence-intelligence-artificielle

NewZilla.NET #4 / Samedi 9 septembre 2017

Chaque semaine NewZilla.NET vous propose une sélection des meilleurs articles (et citations) parus en ligne. Cette semaine: Silicon Valley, Google, Blockchain, Crypto-monnaie, Intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.