En continu
Accueil / Conso / Orange débranche 66 000 téléphones Samsung

Orange débranche 66 000 téléphones Samsung

L’opérateur de télécommunications va mettre à jour son réseau de téléphonie mobile… 2G. Résultat, à partir du 20 novembre 2017, 66 000 personnes détentrices de vieux téléphones de marque Samsung ne pourront plus les utiliser.

 

La 2G? Vous vous souvenez? C’était avant la 3G, et la 4G bref, avant l’ère de nos actuels smartphones.

Ce réseau fonctionne encore et l’opérateur de télécommunications Orange s’apprête même à le mettre à jour le 15 novembre, pour renforcer la sécurité des communications, a annoncé l’opérateur.

Avec à la clé quelques pépins majeurs pour les 66 000 personnes encore détentrices de vieux téléphones de marque Samsung, et dont lesdits appareils vont progressivement (à partir du 20 novembre) s’arrêter de fonctionner.

A terme, il sera donc impossible d’envoyer des SMS, de recevoir ou de passer des appels, au plus tard à la fin du mois de janvier 2018 sur les modèles concernés.

Problème, s’ils utilisent encore en 2017 ce type d’appareils, on peut facilement deviner que ces utilisateurs sont, soit peu technophiles, soit peu fortunés.

orange-samsung-2G

Tous les utilisateurs concernés ont reçu un SMS pour les alerter en début de semaine. Par ailleurs, Orange avait commencé à avertir ses clients au mois d’août en leur offrant un bon d’achat de 30 euros pour racheter un téléphone 3G du même type.

A terme, il sera impossible d’envoyer des SMS, d’en recevoir ou de passer des appels, au plus tard à la fin du mois de janvier 2018 sur les modèles concernés.

Les modèles impactés sont les suivants : Samsung G-E1050, Samsung GT-E1080, Samsung GT-E1081, Samsung GT-E1085, Samsung GT-E1086, Samsung GT-E1150 et Samsung GT-E1170.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

bitcoin

NewZilla.NET #25 / Dimanche 27 août 2017

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : le cours du Bitcoin, Samsung Electronics, iPhone 8, Uber, The Pirate Bay.

lee-jae-yong-samsung

Le patron de Samsung Group mis en examen pour corruption et détournement de fonds

Lee Jae-yong est accusé par la justice sud-coréenne d'avoir versé pour 36 millions de dollars de pots de vin à une conseillère de l'ex-présidente Park Guen Hye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.