Accueil / Conso / Orange débranche 66 000 téléphones Samsung

Orange débranche 66 000 téléphones Samsung

L’opérateur de télécommunications va mettre à jour son réseau de téléphonie mobile… 2G. Résultat, à partir du 20 novembre 2017, 66 000 personnes détentrices de vieux téléphones de marque Samsung ne pourront plus les utiliser.

 

La 2G? Vous vous souvenez? C’était avant la 3G, et la 4G bref, avant l’ère de nos actuels smartphones.

Ce réseau fonctionne encore et l’opérateur de télécommunications Orange s’apprête même à le mettre à jour le 15 novembre, pour renforcer la sécurité des communications, a annoncé l’opérateur.

Avec à la clé quelques pépins majeurs pour les 66 000 personnes encore détentrices de vieux téléphones de marque Samsung, et dont lesdits appareils vont progressivement (à partir du 20 novembre) s’arrêter de fonctionner.

A terme, il sera donc impossible d’envoyer des SMS, de recevoir ou de passer des appels, au plus tard à la fin du mois de janvier 2018 sur les modèles concernés.

Problème, s’ils utilisent encore en 2017 ce type d’appareils, on peut facilement deviner que ces utilisateurs sont, soit peu technophiles, soit peu fortunés.

orange-samsung-2G

Tous les utilisateurs concernés ont reçu un SMS pour les alerter en début de semaine. Par ailleurs, Orange avait commencé à avertir ses clients au mois d’août en leur offrant un bon d’achat de 30 euros pour racheter un téléphone 3G du même type.

A terme, il sera impossible d’envoyer des SMS, d’en recevoir ou de passer des appels, au plus tard à la fin du mois de janvier 2018 sur les modèles concernés.

Les modèles impactés sont les suivants : Samsung G-E1050, Samsung GT-E1080, Samsung GT-E1081, Samsung GT-E1085, Samsung GT-E1086, Samsung GT-E1150 et Samsung GT-E1170.

A lire aussi

bitcoin

NewZilla.NET #25 / Dimanche 27 août 2017

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : le cours du Bitcoin, Samsung Electronics, iPhone 8, Uber, The Pirate Bay.

lee-jae-yong-samsung

Le patron de Samsung Group mis en examen pour corruption et détournement de fonds

Lee Jae-yong est accusé par la justice sud-coréenne d'avoir versé pour 36 millions de dollars de pots de vin à une conseillère de l'ex-présidente Park Guen Hye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.