Accueil / Google / Google Maps intègre les itinéraires bus, tramway, métro ou train sur 11 villes de France

Google Maps intègre les itinéraires bus, tramway, métro ou train sur 11 villes de France

PARTAGER CET ARTICLE

 

Google Maps investit les transports publics. Le service de cartographie du géant de l’Internet, dont la dernière version (6.10) pour Android est disponible en téléchargement depuis le 16 août, vient d’intégrer un million de stations de transports sur près de 500 villes dans le monde.

 

Pour la France, 11 collectivités sont concernées (ce qui est peu). Les heureuses élues, ou plutôt celles qui ont intelligemment décidé d’ouvrir leurs données au service de Google sont Bordeaux, Cholet, Dax, Lille, Lyon, Marseille, Maubeuge, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Cependant seules Bordeaux, Cholet, Dax et Maubeuge proposent les horaires de passage des transports en commun (bus, tramways ou métro). Les autres collectivités, à commencer par Paris où la RATP n’a semble-t-il pas encore résolu l’ensemble des questions existentielles propres à l’open data, ne proposant pour l’heure que les trajets des lignes de transports. Ce qui n’est déjà pas si mal…


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Airbnb-Paris

Amendes records pour les locations illégales sur Airbnb à Paris en 2018

En 2018, la ville de Paris a infligé un montant record de 2,1 millions d’euros d’amendes à 110 bailleurs contrevenants aux dispositions légales pour louer leurs logements sur des plateformes comme Airbnb.

pass-navigo-paris

A Paris, les transports publics bientôt gratuits pour les enfants de 4 à 11 ans

A un an des prochaines élections municipales, la maire de Paris, Anne Hidalgo, dont le bilan est aujourd’hui contesté jusque dans ses propres rangs, tente de reprendre la main en s’attaquant au dossier au coût des transports publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.