En continu
Accueil / Google / Google Maps intègre les itinéraires bus, tramway, métro ou train sur 11 villes de France

Google Maps intègre les itinéraires bus, tramway, métro ou train sur 11 villes de France

PARTAGER CET ARTICLE

 

Google Maps investit les transports publics. Le service de cartographie du géant de l’Internet, dont la dernière version (6.10) pour Android est disponible en téléchargement depuis le 16 août, vient d’intégrer un million de stations de transports sur près de 500 villes dans le monde.

 

Pour la France, 11 collectivités sont concernées (ce qui est peu). Les heureuses élues, ou plutôt celles qui ont intelligemment décidé d’ouvrir leurs données au service de Google sont Bordeaux, Cholet, Dax, Lille, Lyon, Marseille, Maubeuge, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Cependant seules Bordeaux, Cholet, Dax et Maubeuge proposent les horaires de passage des transports en commun (bus, tramways ou métro). Les autres collectivités, à commencer par Paris où la RATP n’a semble-t-il pas encore résolu l’ensemble des questions existentielles propres à l’open data, ne proposant pour l’heure que les trajets des lignes de transports. Ce qui n’est déjà pas si mal…


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Airbnb condamné dans une affaire de sous-location illégale à Paris

Le groupe Internet a été reconnu responsable par le Tribunal de grande instance de Paris d’avoir laissé en ligne une annonce de sous-location illégale et devra reverser au propriétaire de l’appartement concerné 1869,07 euros correspondant aux frais de réservation perçus. Airbnb va faire appel de cette décision de justice.

Facebook va investir 10 millions d’euros dans l’intelligence artificielle en France

Le réseau social, par ailleurs passé maître dans les techniques d’optimisation fiscale, sort le carnet de chèque et mise plusieurs millions d’euros (une goutte d’eau à l’échelle du chiffre d’affaires généré dans l’Hexagone) sur la recherche sur l’intelligence artificielle en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.