En continu
Accueil / Instagram / Les Suèdois descendent dans la rue contre un compte Instagram

Les Suèdois descendent dans la rue contre un compte Instagram

PARTAGER CET ARTICLE
GÖTEBORG (Suède) – En cette fin d’année 2012, si les esprits s’échauffent dans les rues de Göteborg (Suède) ce n’est pas tant en raison de la température souvent frisquette à cette période de l’année qu’à cause d’un compte ouvert anonymement sur le réseau social de partage de photos Instagram.

 

Un compte, mais pas n’importe quel compte, car celui dont il s’agit diffusait les noms et les photos des adolescentes de la ville en les traitant au passage de tous les noms. Une énième manifestation de sexting.

Cette activité, ce jeu malsain, quand il ne s’agit pas de harcèlement pur et simple, pratiqué par des adolescents ou de jeunes adultes consiste à envoyer des messages ou des photographies sexuellement explicites depuis un ordinateur ou le plus souvent un téléphone portable.

A Göteborg, ces questions d’e-reputation ont mis le public en émoi et des centaines de personnes sont descendu dans la rue, se dirigeant vers un établissement scolaire soupçonné d’abriter l’auteur des fameux sextings.

L’école étant protégée par la police, la manifestation a dégénéré et des heurts violents ont éclaté avec les forces de l’ordre, indique un site d’information local. Le compte Instagram incriminé aurait, depuis, été fermé.

A lire aussi

Google adapte son format d’affichage mobile AMP aux “stories” inspirées de Snapchat et d’Instagram

Si ce nouveau format d’affichage des contenus sur mobile n’intègre pas encore de publicités il devrait logiquement rapidement séduire les éditeurs.

L’Allemagne légifère pour lutter contre la propagation des discours de haine sur Internet

Un nouveau cadre légal vise avant tout à responsabiliser les géants du Web, qui seront passibles de millions d’euros d’amende s’ils ne respectent pas la nouvelle règlementation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.