En continu
Accueil / Amazon / Appel à la grève chez Amazon

Appel à la grève chez Amazon

PARTAGER CET ARTICLE

 

Plusieurs centaines d’employés d’Amazon.de (filiale du géant du commerce en ligne) demandent des augmentations de salaires.

 

Et de deux. Après un premier mouvement de grève le 14 mai dernier, respectivement suivi par 600 employés dans le Bad Hersfeld et 300 autres sur le site de logistique de Leipzig, le syndicat ver.di appelait aujourd’hui lundi 27 mai 2013 à un nouveau débrayage sur le site de Leipzig pour faire monter la pression sur le géant du commerce en ligne, rapporte l’agence Reuters.

Les employés protestent contre la politique salariale du groupe américain. Ils réclament des augmentations de salaire. Qui selon eux devrait passer à 10,66 euros (contre 9,30 euros) de l’heure sur le site de Leipzig. Et à 12,18 euros de l’heure (contre 9,83 euros aujourd’hui) pour le site de Bad Hersfled.

Amazon.de

Le syndicat ver.di reproche à Amazon.de son refus de valider un accord collectif sur les conditions de travail. Et demande également une hausse du salaire minimum et des heures supplémentaires de nuit.

Amazon.de emploie directement ou indirectement (et dans des conditions qui ont récemment fait débat) 9 000 collaborateurs outre-Rhin. Le groupe estime que les salaires pratiqués sur ses sites sont parmi les plus avantageux des centres de logistiques du pays, indique Reuters.

Et s’il affiche sa volonté de négocier avec le syndicat ver.di, Amazon.de ne voit pour l’heure aucune base commune susceptible de déboucher sur un accord.


Vous avez aimé cette information? Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Amazon-KKK-nazi

Amazon accepte de retirer des produits d’inspiration nazie de son site Internet

Sous la pression d’un rapport publié par deux associations et de l’interpellation d’un élu démocrate au Congrès des Etat-Unis, le groupe Internet a décidé d’appliquer à la lettre son propre règlement qui encadre les conditions de mise en vente de produits sur sa plate-forme.

Amazon supprime des centaines d’emplois

Selon l’agence Reuters et le Seattle Times, le groupe Internet s’apprêterait à licencier des centaines de personnes travaillant aujourd’hui notamment au siège social de Seattle quand, dans le même temps, il souhaiterait renforcer ses effectifs sur des projets comme Alexa, son assistant personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.