Accueil / Internet des objets / Oral Roberts, l’université où le port du Fitbit est obligatoire

Oral Roberts, l’université où le port du Fitbit est obligatoire

Cette année, les étudiants de première année de cette université chrétienne de l’Oklahoma devront porter en permanence sur eux un bracelet d’activité Fitbit. Les données transmises directement à l’université auront une incidence sur leurs notes.

 

L’engouement autour des bracelets traqueurs d’activité et autres “montres” connectées, leur percée dans le monde de l’entreprise, pose bien des questions quant à l’exploitation des données (personnelles) collectées via ces “devices”.  Ces données ont-elles vocation à être transmises et donc vendues à des compagnies d’assurance? Ou bien ces bracelets d’activité sont-il juste là pour nous aider à retrouver ou à garder la forme? Aujourd’hui, les doutes concernant le modèle économique développé par les fabricants de ces appareils connectés, sont loin d’être levés.

Au premier rang de ces acteurs on trouve Fitbit.  Et les traqueurs d’activité Fitbit sont depuis quelques jours au coeur d’une initiative surprenante. L’histoire se passe à l’université Oral Roberts (ORU) * à Tulsa dans l’Etat de l’Oklahoma.

10 000 pas par jour

fitbit-flexCe semestre cet établissement chrétien d’enseignement supérieur a décidé d’obliger tous ses nouveaux étudiants (ils sont 900 cette année) à porter un traqueur d’activité Fitbit pour, précisément, pouvoir mesurer en temps réel, de jour comme de nuit, et quelque soit l’endroit où ils se trouvent, l’activité des étudiants.

Les données recueillies seront analysées par l’université et leur qualité aura un impact sur la notation des étudiants. L’idée étant semble-t-il, pour ne pas sortir des clous, de marcher un minimum de 10 000 pas par jour. Le programme, obligatoire pour les premières années a été ouvert sur la base du volontariat aux étudiants des années supérieures.

Les « freshmen » (les étudiants de première année) n’ont eux pas vraiment le choix. Mais ils semblent toutefois accueillir l’initiative avec intérêt. Plus de 550 traqueurs d’activité Fitbit ont déjà été vendus par l’université. A 550 dollars la pièce.

 

  1. Du nom de son fondateur le télé-évangéliste Granville Oral Roberts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.