Accueil / Google / Payer avec Google, sans sortir son smartphone de sa poche (VIDEO)

Payer avec Google, sans sortir son smartphone de sa poche (VIDEO)

Hands Free, la solution actuellement testée par Google à San Francisco, permettrait grâce à un système de capteur de payer juste en donnant ses initiales au moment du passage en caisse.

 

Comment éviter les “points de friction” au moment du paiement? Ces fameux “points de friction” qui peuvent détourner l’attention d’un acheteur potentiel au moment d’acquérir un article dans un magasin, voire même le faire changer d’avis.

Google pense avoir trouvé la solution avec Hands Free (“Mains libres”) un programme actuellement en test dans le sud de la baie de San Francisco (Californie) et qui permet comme son nom l’indique (presque) de régler un article au moment du passage en caisse, en utilisant la technologie du paiement sans contact. En soi la chose n’a rien de bien originale, si ce n’est qu’ici, pour payer, le client peut garder son smartphone dans sa poche.

« Je veux payer avec Google »

handsfree-pay-googleUn système (installé dans les points de vente concernés) de reconnaissance des capteurs intégrés au smartphone du client, promet de nous simplifier la vie (à l’extrême).

Au moment de payer, il ne suffirait en effet plus qu’à indiquer au caissier, ou à la machine qui très bientôt fera vraisemblablement office de caissier, ses initiales, ainsi que son intention de “payer avec Google”. Une vérification rapide entre la photo de votre profile Google, et votre look du jour, et le tour serait joué.

Si les résultats sont positifs, cette solution compatible avec tous les appareils fonctionnant sous Android (Jellybean ou supérieur…) pourrait activement contribuer au développement d’Android Pay, en face des Samsung Pay et autres Apple Pay.

Selon Google, ce système de paiement enregistre 1,5 million de nouvelles inscription au service chaque mois aux Etats-Unis et serait désormais accepté chez 2 millions de commerçants.

A lire aussi

uber-otto-waymo-google

Google réclame 1,8 milliard de dollars à Uber pour violation de brevet

Nouvelles accusations formulées à l'encontre d'Uber. Cette fois-ci, c'est Google qui monte au créneau par l'intermédiaire de Waymo, sa filiale dédiée au développement de voitures autonomes. Google soupçonne Uber d'avoir tiré profit d'un vol "calculé" de secret industriel au centre duquel se trouverait un certain Anthony Levandowski. Cet ancien ingénieur vedette du projet Google Car est accusé d'avoir dérobé près de 14 000 dossiers confidentiels lors de son départ de Google au début de l'année 2016.

artificial-intelligence-intelligence-artificielle

NewZilla.NET #4 / Samedi 9 septembre 2017

Chaque semaine NewZilla.NET vous propose une sélection des meilleurs articles (et citations) parus en ligne. Cette semaine: Silicon Valley, Google, Blockchain, Crypto-monnaie, Intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.