En continu
Accueil / Expresso / Les utilisateurs de Mac visés par une tentative de « ransomware »

Les utilisateurs de Mac visés par une tentative de « ransomware »

Le mois dernier, nous vous parlions de cet hôpital de Los Angeles, contraint de payer 17 000 dollars à des cyber-criminels pour retrouver l’usage (si ce n’est la maîtrise) de ses données et de celles de ses patients.

Ce week-end, il semble que le phénomène du « ransomware » c’est-à-dire du chantage au cryptage des données ait trouvé un nouveau terrain de jeu, en s’exportant sur Mac OS X.

Selon Palo Alto Networks, on aurait retrouvé trace d’un outil de « ransomware », dénommé ‘KeRanger’, dans Transmission, un client open-source BitTorrent pour Mac.

Une fois que l’utilisateur a téléchargé l’application infectée, KeRanger pénètre dans le système d’exploitation de l’ordinateur et commence à crypter certaines catégories de données bien précises, à commencer par les documents, images, fichiers son, vidéo, ainsi que tout ce qui s’apparente à une base de données et à des archives de mails.

Une rançon payable en bitcoin

Une fois le cryptage terminé, les cyber-criminels demandent un Bitcoin (soit l’équivalent de 372 euros) de rançon à leur victime pour débloquer les fichiers et lui redonner accès à son ordinateur.

Bonne nouvelle tout de même, les développeurs de Transmission, le client BitTorrent visé, ont depuis diffusé une mise à jour. Exit donc le « ransomware » KeRanger, mais que l’on ne se fasse pas d’illusion pour autant, cette fois-ci, le ver est bel et bien dans la pomme…

A lire aussi

plainte-cybercrime

Cybercrime : les victimes vont pouvoir déposer plainte en ligne

Le ministère de l'Intérieur va lancer dans les prochains mois une plateforme, qui sera disponible depuis le portail d’information Service-public.fr. Ce nouvel outil permettra de centraliser le traitement de ce type d’attaques informatiques.

bitcoin-atm

Aux Pays-Bas, des distributeurs automatiques de bitcoins

Gérés par la société Bitcoins4me, une quinzaine d’automates, distributeurs de bitcoins, cette monnaie virtuelle déjà très prisée des cyber-criminels, permet au tout venant d’acheter et vendre des bitcoins en tout anonymat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.