En continu
Accueil / NewZilla.NET / L’avis d’imposition délivré instantanément pour toute déclaration de revenus effectuée sur Internet

L’avis d’imposition délivré instantanément pour toute déclaration de revenus effectuée sur Internet

PARTAGER CET ARTICLE
En attendant de rendre la déclaration de revenus en ligne obligatoire pour tous les contribuables à l’horizon 2019, Bercy ajoute de nouveaux services pour séduire les internautes.

 

Recevoir son avis d’impoîstion mi-avril au lieu de fin juillet. Cette année, tous les contribuables qui opteront pour la déclaration de leurs revenus 2015 en ligne via le portail impots.gouv.fr pourront bénéficier de cette mesure.

Leur avis d’imposition baptisé Asdir (pour Avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu) leur sera instantanément délivré sitôt remplie leur déclaration en ligne.

Une disposition pratique, notamment pour les plus démunis, c’est-à-dire pour les foyers non-imposables souvent obligés de transmettre ce justificatif pour bénéficier de certaines aides sociales. L’Asdir tiendra lieu de document de référence en remplacement du traditionnel “avis d’imposition”.

Impots.gouv.frEn revanche, les contribuables, qu’ils soient ou non imposables, qui choisiront cette année encore d’effectuer leur déclaration de revenus sur papier, devront attendre le milieu de l’été pour recevoir leur Asdir.

“La déclaration en ligne offre de nouveaux services qui permettent de mieux répondre aux attentes et aux préoccupations des Français”, a indiqué Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget dans une déclaration transmise à l’AFP. “Ainsi en déclarant en ligne, on bénéficie plus tôt des informations concernant sa situation fiscale, souvent nécessaires à l’accomplissement d’autres démarches. C’est une nouvelle preuve de l’amélioration de la relation entre l’administration fiscale et ses usagers”, a-t-il ajouté.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Bercy attaque Amazon en justice

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a décidé de poursuivre en justice le groupe Amazon devant le tribunal de commerce de Paris. Bercy dénonce les pratiques et les clauses abusives du groupe Internet américain envers ses fournisseurs français et demande une amende de 10 millions d'euros.

economie-collaborative

Les nouvelles obligations de l’économie collaborative

Depuis le 1er mars 2017, les plates-formes dites « collaboratives » comme Airbnb, Drivy ou bien encore Le Bon Coin, sont tenues d’informer leurs utilisateurs de leurs obligations (souvent ignorées jusqu’à présent), fiscales et sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.