Accueil / NewZilla.NET / BitTorrent lance une plate-forme de streaming gratuite, financée par la publicité

BitTorrent lance une plate-forme de streaming gratuite, financée par la publicité

PARTAGER CET ARTICLE
Le groupe Internet BitTorrent lance aujourd’hui une plate-forme de streaming gratuite de musique et de vidéos, financée par la publicité.

 

Depuis plusieurs années déjà BitTorrent permettait aux créateurs de mettre leurs oeuvres à disposition du public via son service de partage de fichiers en mode peer-to-peer. En 1994, le groupe Internet avait également mis en place s-un système permettant à des artistes comme Thom Yorke, le chanteur du groupe Radiohead d’offrir au public quelques unes de ses oeuvres, et d’être payé pour la diffusion de contenus “premium”.

Aujourd’hui BitTorrent franchit une étape supplémentaire en lançant une plate-forme de streaming gratuite de musique et de vidéos, financée par la publicité, indique le groupe Internet sur son blog officiel.

Il ne s’agit pas ici de retrouver les Rolling Stones, Madonna ou Beyonce (encore que), mais plutôt des artistes qui accepteront le visionnage ou l’écoute par les internautes de leurs oeuvres moyennant la diffusion de publicités.

Entre 70% et 90% des revenus reversés aux artistes

Le public pourra aussi opter pour une version payante du service, mais sans publicité. En pratique, les artistes toucheront 70% du chiffre d’affaires généré par la diffusion de publicités sur les vidéos, et 90% des revenus générés par le service de diffusion payante, c’est-à-dire sans publicités.

BitTorrent Now, c’est le nom du service n’est pour l’heure disponible que sur Android (pour l’application) et sur le Web. Des versions pour iOS et pur Apple TV devraient suivre.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Googlers-google

Silicon Valley, la révolte de Googlers

Des employés de Google s’emparent des réseaux sociaux (Twitter et Instagram) pour protester contre la politique dite de “l’arbitrage forcé” courante dans l’industrie du numérique.

Deux ans de prison ferme pour l’administrateur de Streamiz

L’administrateur de ce site de streaming illégal les plus populaires de France, a été condamné lundi 19 février 2018 à deux ans de prison ferme et à verser 83,6 millions de dommages-intérêts pour “contrefaçon” et “travail dissimulé”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.