En continu
Accueil / e-Commerce / Wydr, un Tinder pour les amateurs d’art

Wydr, un Tinder pour les amateurs d’art

Lancée au début de l’année 2016 par une start-up helvétique, cette application propose aux mobinautes et aux internautes de « liker » et d’acheter des oeuvres d’art, simplement en les visionnant sur l’écran de leur smartphone ou de leur ordinateur.

 

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une communauté de quelques milliers d’aficionados. Des amateurs d’art (plutôt que des collectionneurs) qui ont en commun d’utiliser Wydr.

Calqué sur l’application de « dating » Tinder, Wydr (disponible sur iOS et Android) permet à ses utilisateurs d’aimer ou pas (à la volée) les oeuvres d’art qui apparaissent sur l’écran.

« J’aime » (à droite) ; « Je n’aime pas » (à gauche). Le tout pour, in fine, acheter s’ils le désirent, leur oeuvre d’art préférée. Wydr, ou l’application même du coup de coeur en matière d’art.

30% de commission

Un coup de coeur sans filtre (exit les galeries), mais quelque peu orienté tout de même puisque les oeuvres (et donc leur popularité) sont notées (en mode crowdsourcing) par les membres de la communauté Wydr.

Wydr-Tinder

Des oeuvres originales dont les prix sont fixés par les artistes eux-mêmes (de 56 à 64 000 dollars). 400 artistes ont déjà rejoint la plate-forme (qui prélève 30% sur chaque transaction réalisée via le service, et réglable sur PayPal ou Stripe). Le « panier » moyen est de 430 dollars et le catalogue vient s’enrichir d’une centaine de nouvelles références chaque semaine.

A lire aussi

Ripple

Ripple, l’application de rencontres pros créée par des anciens de Tinder

A l'occasion du CES 2018, qui se déroule actuellement à Las Vegas (Etats-Unis), quelques anciens employés de l'application de dating Tinder ont annoncé le lancement de Ripple, un réseau social dédié aux rencontres (professionnelles cette fois-ci) et qui n'a d'autre ambition que de concurrencer LinkedIn, le réseau social professionnel, désormais propriété de Microsoft.

Tinder-logo

Tinder Select, pour les beaux, riches, célèbres ou les trois à la fois

Selon le site spécialisé TechCrunch, l’application de « dating » auront mis au point un service « secret » destiné uniquement à ses utilisateurs et à ses utilisatrices les plus attractifs (et attractives) tant sur le plan plastique que financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.