En continu
Accueil / NewZilla.NET / L’Allemagne veut installer des « boites noires » sur les voitures sans chauffeur

L’Allemagne veut installer des « boites noires » sur les voitures sans chauffeur

Un texte de loi en préparation outre-Rhin, prévoit d’obliger les constructions de véhicules sans chauffeur à installer par défaut des « boites noires », comme sur les avions, pour pouvoir établir les responsabilités en cas de survenance d’un accident.

 

Le récent accident mortel lié à une Testa Model S (Cf. NewZilla.NET des 1er et 4 juillet 2016) a fait prendre conscience des risques jusqu’ici largement ignorés de la « conduite » ou plutôt de la non-conduite de véhicules sans chauffeur.

Cet évènement tragique a par ailleurs contribué à mettre la pression, c’est-à-dire à responsabiliser un peu plus l’industrie automobile. En conséquence, l’homologation et l’encadrement juridique de cette nouvelle technologie ne devrait plus non plus passer comme une lettre à la poste.

En Allemagne, selon la proposition de loi formulée par le ministre des Transports, Alexander Dobrindt et citée par l’agence Reuters, les « conducteurs » (de véhicules sans chauffeur), s’ils ne seront pas obligés de regarder la route en permanence, devront toutefois restés assis au volant pour être en capacité de modifier si besoin est la trajectoire du véhicule et prévenir de facto toute collision.

Enregistrer les différents temps de conduite du véhicule

Les constructeurs automobiles seront tenus d’installer pour leur part, une boite noire sur les véhicules intégrant des fonctionnalités de conduite automatique.

Cette boite noire aura pour mission, comme sur les avions, d’enregistrer les différents temps de conduite du véhicule: quand celui-ci en en mode « conduite automatique », quand le conducteur est effectivement aux commandes du véhicules, et quand le système lui-même demande au conducteur-passager d’intervenir pour éviter un accident.

Avant d’être présentée aux parlementaires, cette proposition de loi élaborée par le ministère des Transports doit dans un premier temps recevoir l’aval des autres ministères.

A lire aussi

tesla-model-3-elon-musk

Tensions sociales chez Tesla

Un post mis en ligne sur la plate-forme de blog Medium, par un employé de l'usine Tesla de Fremont (Californie) attire l'attention sur les conditions de travail et le niveau de rémunération des 5000 collaborateurs du site tout en suggérant la création d'un syndicat, fureur d'Elon Musk, le patron de Tesla, qui est par ailleurs membre du comité consultatif économique du 45e président des Etats-Unis, Donald Trump.

tesla-model-s

(MISE A JOUR) Tesla, c’est pas du cinéma (VIDEO)

Une enquête a été ouverte après la collision entre un camion et un véhicule de type Tesla Model S, le 7 mai 2016 sur une route de Williston dans l'Etat de Floride (Etats-Unis).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.