En continu
Accueil / Education / Les Pokémons “rares” n’iront pas à l’école

Les Pokémons “rares” n’iront pas à l’école

A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, a indiqué qu’elle ne souhaitait pas que dans le cadre du jeu mobile Pokémon GO, il soit possible de débusquer des Pokémons “rares” dans les établissements scolaires.

 

 

Niantic, l’éditeur du jeu Pokémon GO reçoit sur rendez-vous. La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a donc pris rendez-vous avec Niantic pour demander à ce qu’il n’y ait pas de Pokémon “rares” dans les établissements scolaires, a-t-elle indiqué aujourd’hui lors de la conférence de rentrée scolaire.

"Problèmes de sécurité" 

En attendant, la réponse de l’éditeur… les personnels de direction peuvent demander que leur établissement soit « exclu de la cartographie du jeu » en remplissant un formulaire sur le site de Niantic Labs, a précisé la ministre.

pokemon-go-ecole

Pour justifier sa démarche, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a indiqué que la présence dans un endroit donné de Pokémons “rares” était susceptible d’attirer « beaucoup de gens, et au-delà des élèves », en particulier dans les établissements scolaires, ce qui pose « des problèmes de sécurité » compte tenu de « l’engouement autour du jeu ».

A lire aussi

pokemon-go

Pokemon GO, une question de géopolitique

Lancé il y a à peine un mois, le jeu de réalité augmentée sur mobile déchaîne les passions et alimente également la théorie du complot.

pokemon-go

60% des 15-24 ans ont déjà téléchargé Pokémon GO

Selon un sondage SSI pour Webedia et Jeuxvideo.com, réalisé en ligne les 26 et 27 juillet auprès d'un échantillon de 1.013 répondants interrogés*, et cité par le site de l'AFJV (Agence française pour le jeu vidéo), l'engouement autour du jeu de réalité augmentée Pokémon GO (de Niantic, et non de Nintendo) se confirme...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.