En continu
Accueil / NewZilla.NET / (MISE A JOUR) 1 tweet = 280 caractères (dans toutes les langues)

(MISE A JOUR) 1 tweet = 280 caractères (dans toutes les langues)

Après un premier test concluant, le réseau social décide de doubler la longueur officielle des tweets. Celle-ci passe donc de 140 caractères à 280 caractères.

 

Première parution / 27 septembre 2017

Twitter double la mise

Le réseau social annonce son intention de tester une augmentation de la longueur des tweets qui passerait de 140 caractères aujourd’hui, à 280 caractères.

« C’est un petit changement mais un grand pas pour nous. 140, c’était un choix arbitraire fondé sur la limite à 160 caractères des SMS. Je suis fier de voir à quel point les équipes ont été attentives pour régler un vrai problème qu’ont les gens quand ils essaient de tweeter. Et tout en maintenant notre concision, notre rapidité et notre essence-même ! »

Mise à jour / 8 novembre 2017

« 140 + 140 ! », le tweet signé Jack (@jack) Dorsey, actuel P-DG et co-fondateur de Twitter, est on ne peut plus clair.

A partir du mardi 7 novembre 2017, le calibrage des tweets – les messages envoyés sur Twitter – double pour passer de 140 à 280 caractères et ce dans toutes les langues, annonce également le réseau social sur son blog officiel. Selon Twitter 9 % des messages écrits en anglais et 7 % de ceux qui sont rédigés en français atteignent la limite de 140 caractères.

Ce doublement de calibrage devrait donc être de nature à libérer la créativité des utilisateurs du réseau social voire – espère les responsables de Twitter – à en multiplier le nombre.

Mais en abandonnant le dogme des 140 caractères, il se peut que Twitter perde aussi un peu de son identité et (qui sait?) que dans certains (très rares) cas la concision du message n’étant plus de rigueur, les tweets en deviennent par la-même moins percutants.

Sur le mode du « c’est un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’Humanité »… c’est, en toute humilité, que le co-fondateur de Twitter Jack Dorsey (@jack) a donc annoncé au monde entier (qui n’en demandait peut-être pas tant), que Twitter s’apprêtait à tester la diffusion de tweets non plus de 140 mais de 280 caractères!

Twitter-tweet

« Nous savons qu’il peut y avoir un attachement sentimental aux 140 caractères (…) Mais nous avons essayé (…) et nous sommes tombés amoureux de cette nouvelle longueur », explique Twitter sur son blog officiel. Ce que l’on peut traduire en substance par « cela va si mal pour nous en ce moment (Cf. NewZilla.NET du 9 février 2017) que l’on n’avait pas d’autre choix que de remettre en cause l’une des bases même de notre service ».

L’allongement ne concerne que les messages en caractères latins, explique Twitter, c’est-à-dire surtout les tweets rédigés en anglais, en espagnol, en portugais ou en français.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

ouganda-uganda-afrique-africa-internet-reaux-sociaux-social-network-twitter-facebook

L’Ouganda veut développer ses propres versions de Twitter et de Facebook

Pour mieux contrôler ce que dit sa population.

instagram-snapchat-facebook-twitter

Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram bientôt interdits aux moins de 16 ans?

C'est le souhait de l'actuelle garde des Sceaux Nicole Belloubet. La ministre de la justice a proposé mercredi 13 décembre 2017 d'imposer une autorisation parentale aux mineurs de moins de 16 ans qui veulent s'inscrire sur un réseau social. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.