En continu
Accueil / NewZilla.NET / Le principe de neutralité du Net bientôt inscrit dans la Constitution française?

Le principe de neutralité du Net bientôt inscrit dans la Constitution française?

C’est le souhait exprimé par le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, le jeudi 11 janvier 2017 lors de la présentation de ses voeux à la presse.

 

Il semble  bien que cette année chaque cérémonie de voeux à la presse soit accompagné de son petit effet d’annonce politique.

Il y a quelques jours, à l’Elysée, le président de la République, Emmanuel Macron, annonçait ainsi un futur chantier législatif destiné à lutter contre la propagation des “fake news” (fausses nouvelles) sur Internet et plus spécifiquement sur les réseaux sociaux, en période électorale.

Cette semaine, ce fut au tour du président de l’Assemblée nationale, François de Rugy d’y aller de son petit effet d’annonce.

Jeudi 11 janvier, il a ainsi exprimé le souhait qu’à l’occasion de la révision constitutionnel qui se profile pour la fin du mois de juillet 2018, “le numérique soit reconnu comme un droit fondamental en promouvant un accès libre, égal et universel aux réseaux numériques”.

En clair, il s’agirait là d’opérer une reconnaissance constitutionnelle du principe de neutralité du Net, un principe actuellement sévèrement battu en brèche de l’autre côté de l’Atlantique, aux Etats-Unis.

Pour rappel, le principe de neutralité du Net est un concept qui, s’il peut sembler quelque peu abscons au grand public et à la plupart des internautes, n’en est pas moins fondamental pour garantir l’égalité d’accès à la connaissance et à l’information.

Ce principe veut en effet que les données sur Internet soient acheminées sans discrimination par les fournisseurs d’accès à Internet (FAI), qui ne peuvent ralentir la connexion à un site en particulier.

Cette démarche “donnerait une force particulière à ce principe dont on voit qu’il peut être attaqué dans de grandes démocraties, comme les Etats-Unis”, a expliqué le président de l’Assemblée nationale.

neutralité-du-net-de-rugy

“Il n’y a aucun besoin de modification législative ou constitutionnelle. Il faut laisser le temps au cadre actuel de se mettre en œuvre. A ce stade, aucun problème réel n’a d’ailleurs été soulevé par les autorités européennes”, a réagi auprès du Monde la Fédération française des télécoms.

On se rappellera à ce propos les récentes déclarations du P-DG d’Orange, Stéphane Richard qui, plaidant pour un “Internet à plusieurs vitesses” estimait récemment que “l’abandon de la neutralité du Net (était) une obligation”.

“L’idée est assez bonne, parce que la neutralité du Net relève des libertés fondamentales”, commente pour sa part Benjamin Bayart, président de la Fédération des fournisseurs d’accès à Internet associatif, et défenseur historique de la neutralité du Net en France.

“Mais l’articulation en droit est complexe : la Constitution organise le fonctionnement et l’équilibre des pouvoirs, elle vise l’Etat et pas tellement les règles de business. Une formulation trop vague n’aura qu’une portée symbolique “.

Idem pour l’association la Quadrature du Net. Interrogée par Le Monde celle-ci  estime “l’intention louable” tout en expliquant que “seule une définition précise et complète de la neutralité du Net, qui en anticipe tous les contournements, serait efficace”.

NewZilla.NET a besoin de vous





 

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne reçoit aucune aide publique.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux.
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne passe pas de partenariats commerciaux avec des marques de smartphones ou de boissons gazeuses, tout en faisant croire à ses lecteurs qu’il s’agit de contenus éditoriaux produits par sa rédaction.
  7. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  8. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  9. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  10. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité.

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

A lire aussi

zone-blanche

Zones blanches : Les opérateurs téléphoniques s’engagent à investir 3 milliards d’euros

L’Etat a passé un accord avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques, annonce dimanche 14 janvier 2018, dans le JDD, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

NewZilla.NET Week-end #13 / 23 décembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : Benoit Thieulin, Mounir Mahjoubi, réseaux sociaux, bitcoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.