Accueil / Amazon / Amazon Go, le supermarché où l’on ne passe plus en caisse, mais toujours à la caisse

Amazon Go, le supermarché où l’on ne passe plus en caisse, mais toujours à la caisse

PARTAGER CET ARTICLE

 

Le groupe Amazon a ouvert lundi 22 janvier à Seattle (Etats-Unis), son premier magasin sans caisse physique. Les clients font leur courses grâce à une application dédiée et sont facturés directement sur leur compte par Amazon.

 

Une application + un QR code = pas de passage en caisse.

C’est la formule magique, retenue (à titre expérimental) par le groupe Amazon, pour l’ouverture lundi 22 janvier 2018 à Seattle de son tout premier supermarché sans caisses physiques (et donc sans caissières).

Si le magasin conserve encore un peu de personnel, notamment pour guider les clients et/ou les visiteurs, voire pour préparer quelques plats cuisinés, en pratique, pour faire leurs courses les clients n’ont besoin que d’une application et de scanner les QR codes qui se trouvent sur les produits qu’ils souhaitent acheter.

amazongo-amazon-go

A la sortie du magasin, ils sont automatiquement facturés par Amazon sur leur compte.  

“C’est vraiment une drôle d’expérience parce que quand vous sortez du magasin vous avez l’impression d’être un voleur”, explique une cliente à la sortie du magasin.

En fait, dans ce supermarché, pas question de voler, des capteurs (combinés à des caméras situées au plafond), repèrent en temps réel les produits qui sont pris (et reposés) par les clients sur les linéaires.

Après avoir racheté l’enseigne Whole Foods à l’été 2017 pour 13 milliards de dollars, Amazon continue d’explorer le secteur de l’alimentaire, cette fois-ci avec de l’intelligence artificielle, à l’heure où certains de ses concurrents en sont encore à chercher à mettre de l’ordre dans leurs bases de données.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

Amazon va augmenter ses effectifs de 36% en France en 2018

Le groupe Internet américain prévoit de créer 2000 emplois en CDI cette année dans l’Hexagone.

Amazon supprime des centaines d’emplois

Selon l’agence Reuters et le Seattle Times, le groupe Internet s’apprêterait à licencier des centaines de personnes travaillant aujourd’hui notamment au siège social de Seattle quand, dans le même temps, il souhaiterait renforcer ses effectifs sur des projets comme Alexa, son assistant personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.