En continu
Accueil / Amazon / Amazon, l’effet Whole Foods

Amazon, l’effet Whole Foods

PARTAGER CET ARTICLE

 

Le rachat, l’été dernier, de l’enseigne bio Whole Foods, par Amazon pour 13,7 milliards de dollars, a déjà des retombées positives sur les résultats du groupe Internet.

 

460 magasins, répartis aux Etats-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne, un petit empire du bio qu’Amazon s’est offert en août 2017 pour la bagatelle de 13,7 milliards de dollars. De loin, de très loin la plus importante acquisition d’Amazon à ce jour. Et des retombées positives qui ne se sont pas faites attendre et qui dépassent même aujourd’hui les espérances.

On se souvient que dès le premier jour effectif du rachat, Amazon avait annoncé des baisses de prix (jusqu’à 43% de réduction sur certaines références) pour “d’attirer plus de clients”. Mission accomplie analyse aujourd’hui le cabinet One Click Retail, dans une récente étude.

“La fréquentation des clients dans les magasins Whole Foods a augmenté de 25% au cours des deux premiers jours après l’acquisition, et Amazon Fresh a également connu une forte augmentation de ses ventes après l’annonce”, souligne One Click Retail.

amazon-whole-foods

“En 2017, Amazon a atteint une part de marché de 18% des ventes d’épicerie en ligne aux États-Unis, soit le double de la part détenue par Walmart, son plus proche concurrent”, poursuit le cabinet d’études, spécialisé dans le commerce en ligne.

Au centre de toutes les attentions, le service Amazon Fresh. Un service de livraison qui nécessite un abonnement mensuel de 14,95 dollars en plus d’un abonnement à Amazon Prime. Avec à la clé, la promesse de livraisons rapides de produits frais.

Indisponible en France pour le moment (où il avait notamment rencontré l’hostilité de la maire de Paris, Anne Hidalgo), Amazon Fresh est disponible en Europe (Allemagne, Royaume-Uni) et au Japon.

Boosté par l’acquisition de Whole Foods, qui a très largement contribué à crédibiliser Amazon sur ce segment de marché, Amazon Fresh a vu ses résultats s’envoler de 35% au cours des quatre derniers mois de 2017 pour s’établir à 135 millions de dollars.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

Amazon va augmenter ses effectifs de 36% en France en 2018

Le groupe Internet américain prévoit de créer 2000 emplois en CDI cette année dans l’Hexagone.

Amazon supprime des centaines d’emplois

Selon l’agence Reuters et le Seattle Times, le groupe Internet s’apprêterait à licencier des centaines de personnes travaillant aujourd’hui notamment au siège social de Seattle quand, dans le même temps, il souhaiterait renforcer ses effectifs sur des projets comme Alexa, son assistant personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.