En continu
Accueil / e-Commerce / Carrefour mise sur le digital et supprime 2400 emplois

Carrefour mise sur le digital et supprime 2400 emplois

PARTAGER CET ARTICLE

 

Le groupe va consacrer 2,8 milliards d’euros au digital dans les cinq années à venir.

 

Un point d’entrée unique (Carrefour.fr) pour la France (avec l’objectif affiché de devenir le “leader du e-commerce alimentaire” dans le pays), un partenariat avec le groupe Tencent pour la Chine.

Cap sur 2022! A cette date Carrefour, qui fait semble-t-il fi de ses actuelles difficultés et des ambitions d’un groupe comme Amazon sur le secteur, espère réaliser un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros et détenir par voie de conséquence; “une part de marché supérieure à 20% en France”, a précisé le nouveau P-DG du distributeur, Alexandre Bompard.

Pour y parvenir, exit Ooshop bonjour Carrefour.fr, avec une idée, explique Alexandre Bompard : “mettre en place dès cette année un univers omnicanal de référence pour les consommateurs” (à l’exception toutefois de l’enseigne Rueducommerce, rachetée il y a deux ans et qui peine à remonter la pente).

“Le consommateur doit être dans un même univers, qu’il soit en ligne ou en magasin. C’est comme cela qu’il devient plus fidèle à notre marque.”

Autre levier retenu, la réorientation des investissements marketing vers le digital, des investissements qui devraient passer de 8% aujourd’hui à 50% en 2022.

carrefour

Avec l’application Carrefour Pay sur le mobile, le distributeur devrait regrouper en un seul point paiement, fidélité et couponing, d’abord en France, puis en Espagne dès juin et enfin dans tous les pays du groupe.

Enfin, dès 2019, 50% des magasins du parc français seront capable de recevoir les commandes en click&collect.

Coté partenariats, en France, Carrefour qui vient de prendre une participation dans Showroomprivé, a également signé un accord concernant les achats avec Fnac-Darty.

Tencent, WeChat et WeBank

S’agissant de la Chine, pour répondre au rapprochement entre Alibaba et Auchan, le distributeur se tourne vers Tencent avec un partenariat qui devrait permettre, dixit Alexandre Bompard, “de jouer un rôle de premier plan dans l’alimentaire en Chine (…) en particulier en tirant profit de ses activités de messagerie instantanée WeChat et de paiement mobile WeBank.”

A côté de ces visées et de ces projections futuristes, il y a le volet social, qui s’annonce assez lourd à gérer.

Toujours dans le cadre du plan “Carrefour 2022” le P-DG du groupe a annoncé, mardi 23 janvier 2018, 2400 suppressions de postes via un plan de départs volontaires.

Une mesure ciblant les sièges du groupe en France, qui en comptent actuellement 10.500 collaborateurs.

En région parisienne, le siège de Boulogne va être fermé et le projet d’un nouveau siège de 30.000 mètres carrés en Essonne abandonné.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.