Accueil / Données personnelles / La Cour des comptes épingle le compteur Linky

La Cour des comptes épingle le compteur Linky

PARTAGER CET ARTICLE

 

Dans un rapport rendu public le mercredi 7 février 2018, l’institution dénonce les conditions de déploiements de ce compteur communicant qui, selon elle, ne profiterait pas tant aux consommateurs qu’à Enedis (ex-ERDF).

 

Un compteur communicant dont l’impact en terme d’économie d’énergie serait pour le moins insuffisant, c’est l’une des conclusions du rapport annuel de la Cour des comptes qui vient d’être rendu public, mercredi 7 février, sur le déploiement de près de 8 millions de compteurs Linky sur le territoire français.

Un campagne de déploiement, assurée par Enedis (ex-ERDF) pour un coût estimé à plus de 5 milliards d’euros sur la période courant de 2014 à 2024.

Et dans ce dossier la Cour des comptes critique la méthode retenue.

“Pour ne pas faire peser cette somme sur les particuliers, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a mis en place un système de tarif différé.

Enedis a avancé l’argent, et sera remboursé avec intérêts au moment où le programme portera ses fruits, à partir de 2021, dans la facture des consommateurs.

compteur-linky-enedis-erdf

Mais en analysant la construction de ce tarif, la Cour des comptes estime qu’il permettra à Enedis d’empocher au passage près de 500 millions d’euros”, explique Le Monde.

Enedis qui par ailleurs, selon un communiqué de la CGT (cité par La Tribune), plancherait aujourd’hui sur la suppression de 2 000 emplois en trois ans d’ici à fin 2020.

Relevé à distance, meilleure connaissance et meilleure maîtrise des données de sa consommation, selon la Cour des comptes, les promesses de Linky ne sont pas tenues en ce que l’installation du compteur communicant ne génère pas encore suffisamment ni d’économies d’énergie, ni d’intérêt de la part des consommateurs.

A la fin de l’année 2017, seuls 1,5 % des usagers disposant de compteurs Linky ont ouvert un compte pour connaître, et donc mieux maîtriser leur consommation.

Enfin, la Cour des comptes souligne que sur un total de 6,1 millions de compteurs Linky déployés sur la période 2015-2017 un peu plus de 35 000 compteurs n’ont pu être posés en raison des contestations exprimées par les utilisateurs ou par certaines collectivités.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

Electro-hypersensibilité / Les étonnants diagnostics du Pr Belpomme

Le Conseil national de l’ordre des médecins a lancé une procédure disciplinaire à l’encontre de ce cancérologue de 74 ans et l’accuse d’établir des diagnostics qui ne reposent sur aucune donnée scientifique validée.

Linky, Gazpar… comment maîtriser la collecte de vos données de consommation par des compteurs communicants

Une nouvelle génération de compteurs d’électricité et de gaz (qui suscite parfois suspicion et controverse chez certains usagers) est en cours de déploiement. Ces appareils peuvent collecter des données plus détaillées sur votre consommation énergétique que les compteurs traditionnels. Quelles sont les mesures prévues pour garantir la maîtrise de vos données ? La CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) fait le point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.