En continu
Accueil / Chine / En Chine, la police adopte la reconnaissance faciale

En Chine, la police adopte la reconnaissance faciale

PARTAGER CET ARTICLE

 

Passé maître dans le déploiement de technologies de surveillance basées sur de l’intelligence artificielle, le pays vient d’ajouter une corde à son arsenal sécuritaire.

 

Pour surveiller les foule set identifier les potentiels suspects ou individus “hostiles” au régime en place, les autorités chinoises ne se contentent plus d’utiliser de simples réseaux de caméras de surveillance.

La police chinoise vient de passer à la vitesse supérieure en intégrant parmi ses équipements une technologie mobile de reconnaissance faciale, des lunettes biométriques qui permettent de couvrir, notamment dans des zones de grande affluence comme les gares ou les aéroports, des surfaces “oubliées” par les caméras de surveillance.

Selon les médias officiels chinois, ces équipements d’un nouveau genre ont déjà contribué à l’interpellation dans la ville de Zhengzhou de sept personnes recherchées dans le cadre d’une affaire criminelle ainsi que de 26 autres qui voyageaient sous de fausses identités, rapporte le Wall Street Journal.

chine-reconnaissance-faciale-police

Les premiers tests semblent donc concluants puisque ces lunettes connectées ont permis d’identifier des individus dans une base de données de 10 000 suspects en à peine 1/10ème de seconde.

On devine malheureusement que maintenant qu’elle dispose d’une telle technologie, la police chinoise ne devrait pas longtemps se cantonner à la recherche exclusive de criminels mais élargir rapidement son périmètre d’intervention aux simples opposants politiques, souvent considérés comme étant beaucoup plus dangereux par le régime “communiste”.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

L’intelligence artificielle au risque du cybercrime

Dans un rapport publié ce mercredi 21 février 2018, 26 experts internationaux sonnent l'alarme sur les risques d'une utilisation malveillante de cette technologie par "des Etats voyous, des criminels, des terroristes".

Comment la Chine a espionné l’Union africaine

Non contente d’exploiter au mieux les ressources du continent africain sous une forme de néo-colonialisme qui ne dit pas son nom, la Chine ne se prive pas non plus d’écouter les conversations de ses dirigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.