En continu
Accueil / Service public / L’Etat fait sa mue numérique

L’Etat fait sa mue numérique

PARTAGER CET ARTICLE

 

A l’occasion du “GovTech Summit” qui se tenait en début de semaine à Paris, le gouvernement a dévoilé une liste de 12 projets destinés à accélérer la transformation numérique des services de l’Etat.

 

16 projets retenus sur une soixantaine de dossiers déposés.

Qu’elles concernent le ministère de l’Intérieur, celui du Travail ou celui de l’Action et des comptes publics, ces initiatives, qui viennent s’ajouter à une première liste de 17 projets rendue publique au mois de juin, représentent un investissement de 195 millions d’euros.

La transformation numérique de l’Etat étant ici abordée le plus souvent par le prisme de la dématérialisation des services.

Il en va ainsi du projet “Hipe” qui, au niveau du ministère de l’Intérieur et l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) vise à simplifier le parcours administratif des étrangers pour leurs demandes (séjour, citoyenneté…) via la mise en place d’une plateforme numérique unique.

transformation-digitale

Autre nouveauté dans les cartons de la Place Beauvau, la création d’un chatbot (c’est-à-dire d’un agent conversationnel) pour répondre aux questions les plus courantes et pour gérer les demandes de permis de conduire, de passeports ou de cartes d’identité.

A noter également, la mise en chantier d’un “code du Travail numérique”, un ouvrage “auto-apprenant” qui grâce à l’intelligence artificielle devrait  permettre dès janvier 2020 une meilleure connaissance de leurs droits pour les travailleurs.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.