Accueil / International / Aux Emirats arabes unis, 10 ans de prison pour un post sur les réseaux sociaux

Aux Emirats arabes unis, 10 ans de prison pour un post sur les réseaux sociaux

PARTAGER CET ARTICLE

 

Ahmed Mansoor, opposant politique et défenseur des droits de l’homme a été condamné à 10 ans de prison pour avoir critiqué le pouvoir des autorités d’Abou Dhabi sur les réseaux sociaux.

 

Déjà condamné à trois ans de prison en 2011, arrêté de nouveau le 20 mars 2017, Ahmed Mansoor, 49 ans, avait été accusé par le procureur chargé de la lutte contre la cybercriminalité l’avait notamment accusé d’avoir utilisé les réseaux sociaux pour “publier de fausses informations”.

Selon Amnesty International, l’homme vient d’être condamné par la chambre d’appel du haut tribunal fédéral des Emirats arabes unis à une peine de 10 ans de prison pour avoir “nui à l’image du pays” sur les réseaux sociaux. Un jugement qui n’est pas susceptible de recours.

Ahmed-Mansoor-Amnesty

Ce verdict “confirme qu’il n’y a pas de place pour la liberté d’expression dans les Emirats arabes unis”, déclare Amnesty International dans un communiqué.

Opinions pacifiques

Ahmed Mansoor est un prisonnier d’opinion pris pour cible, jugé et condamné parce qu’il a utilisé Facebook et Twitter pour partager ses pensées. Il n’aurait jamais dû être inculpé et doit être libéré immédiatement. (…) Son seul crime a été d’exprimer ses opinions pacifiques sur les réseaux sociaux, et il est scandaleux qu’il soit puni d’une peine de prison aussi lourde”, ajoute l’organisation de défense des droits de l’homme.

Ahmed Mansoor a par ailleurs été condamné à payer une amende de 1 million de dirhams (270 000 dollars).


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

MOHAMED-CHEIKH-OULD-M-KHEITIR-Mauritanie

En Mauritanie, un blogueur condamné à mort pour apostasie

Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir, 30 ans, accusé d'avoir écrit un article à caractère blasphématoire envers le prophète de l'Islam, a été condamné à mort. Il devrait être définitivement fixé sur son sort le 31 janvier 2017, dans une décision rendue par la Cour suprême de Mauritanie.

Cobalt-Une

Amnesty International accuse Apple, Microsoft, et Samsung de fermer les yeux sur les conditions d’extraction du cobalt en Afrique

Ce minerai est utilisé dans la fabrication des batteries lithium-ion qui font fonctionner nos smartphones, nos tablettes et nos ordinateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.