Accueil / Apple / Des employés d’un sous-traitant de Huawei sanctionnés pour avoir tweeté depuis un iPhone

Des employés d’un sous-traitant de Huawei sanctionnés pour avoir tweeté depuis un iPhone

PARTAGER CET ARTICLE

 

Dans un contexte très tendu marqué par la récente arrestation de sa directrice financière au Canada ainsi que par la guerre commerciale que se livre actuellement les Etats-Unis et la Chine, l’entreprise chinoise punit tout écart de conduite.

 

Comment obtenir une… baisse de salaire quand on travaille pour Huawei?

Réponse: en tweetant sur le compte officiel de l’entreprise @Huawei, des voeux de nouvelle année “envoyés depuis un iPhone”, et non avec un smartphone de la marque chinoise.

C’est la mésaventure qui est arrivée à quelques employés de Sapient, un sous-traitant de Huawei qui gère la communication de la marque. Cette bourde n’a pas du tout fait rire le vice-président de Huawei, Chen Lifang.

Huawei-Twitter-iPhone

Cet incident a causé “des dommages à l’image de marque de Huawei”, a-t-il indiqué dans un mémo interne mentionné par l’agence Reuters. “L’erreur révèle un manquement dans les procédures de contrôle”.

En conséquence, deux employés de l’entreprise Sapient ont vu leur salaire être réduit de 5 000 yuans soit 649 euros. Quant au directeur du marketing numérique de Huawei, il va subir un gel de sa rémunération pendant un an.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Huawei-logo

Un collaborateur de Huawei arrêté pour espionnage en Pologne

Un employé de Huawei a été arrêté vendredi 11 janvier en Pologne pour espionnage, le lendemain il était licencié par le groupe chinois de télécommunication.

Pour la CIA, le FBI et la NSA, Huawei et ZTE sont trop proches du gouvernement chinois

Et l’utilisation des smartphones de ces deux marques pourrait, selon les services de renseignements américains, présenter des risques d’espionnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.