Accueil / Streaming / La plateforme de streaming musical Tidal soupçonnée d’avoir gonflé ses audiences

La plateforme de streaming musical Tidal soupçonnée d’avoir gonflé ses audiences

PARTAGER CET ARTICLE

 

Tidal aurait gonflé les chiffres de diffusion de certains morceaux musicaux, si bien que les redevances versées aux artistes auraient été plus conséquentes que prévu.

 

Tidal, le service de streaming, concurrent de Deezer et de Spotify (racheté en 2014 par le rappeur/producteur Jay-Z au groupe norvégien Schibsted ASA pour 56 millions de dollars) est actuellement sous le coup d’une enquête en Norvège suite à une série de révélations parues dans la presse qui mettent en cause la sincérité de ses chiffres d’écoutes.

En substance, Tidal est soupçonné d’avoir sciemment trafiqué et surévalué l’audience de certains morceaux diffusés sur sa plateforme.

D’un côté, Tidal cherche à attirer et à fidéliser des artistes en leur offrant des revenus supérieurs à ceux proposés sur les autres plateformes.

Beyonce-jay-z

De l’autre, Tidal (outre une qualité d’écoute exceptionnel qui fait aussi sa marque) cherche aussi à séduire de nouveaux utilisateurs payants (ils étaient 3 millions en 2016) en proposant certains albums en exclusivité comme celui de Beyoncé, Lemonade.

320 millions d'écoutes imaginaires

En mai 2018, une enquête réalisée par le journal norvégien Dagens Næringsliv affirmait déjà que les chiffres des écoutes des albums Lemonade (de Beyonce) et de Life of Pablo (de Kanye West) avaient été falsifiés à l’avantage des musiciens.

Au total, 1,3 million de comptes Tidal auraient permis d’augmenter artificiellement le nombre de diffusions de près de 320 millions d’écoutes, entraînant une forte augmentation des redevances en faveur de ces artistes.

Beyonce étant la femme de Jay-Z, l’actuel propriétaire de Tidal et Kanye West, l’un de ses proches amis.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Netflix

Vers la fin du partage des codes Netflix?

L'entreprise britannique Synamedia a dévoilé au CES de Las Vegas un logiciel à disposition des plateformes de streaming pour contrôler le partage de codes.

Le Louvre, du musée au centre commercial warholien

Si le musée français a battu un record mondial d'affluence en 2018, il est permis de s'interroger sur le prix à payer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.