Revue de presse
Accueil / Société / CORONAVIRUS / L’Italie fait sortir de prison des dirigeants de Cosa Nostra et de Ndrangheta, la mafia calabraise

CORONAVIRUS / L’Italie fait sortir de prison des dirigeants de Cosa Nostra et de Ndrangheta, la mafia calabraise

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Francesco Bonura, parrain de Cosa Nostra (la mafia sicilienne), Vincenzo Iannazzo, membre de la Ndrangheta (la mafia calabraise), et Pasquale Zagaria, un membre du clan Casalesi, ont été assignés à résidence, selon Federico Cafiero De Raho, procureur italien anti-mafia. Officiellement pour leur éviter d’être contaminer par le coronavirus (Covid-19).

 

Pendant la pandémie de coronavirus (Covid-19) les affaires continuent.

S’il n’est un secret pour personne que les grands réseaux criminels devraient sortir (très) renforcés de cette crise sanitaire et qu’ils sont déjà à l’oeuvre pour “aider” les populations, quand ils ne se reconvertissent pas (à plus petite échelle) dans le trafic de masques… l’Italie vient de confirmer, à sa manière, que les chefs de ces organisations criminelles bénéficiaient de protections toutes particulières.

Francesco Bonura, parrain de Cosa Nostra (la mafia sicilienne), Vincenzo Iannazzo, membre de la Ndrangheta (la mafia calabraise), et Pasquale Zagaria, un membre du clan Casalesi, ont récemment été assignés à résidence, rapporte CNN.

Mafia-coronavirus-covid19-Roberto-Saviano
3D Animation Production Company / Pixabay

“C’est fou”, a déclaré Matteo Salvini, le chef du parti d’opposition italien La Lega, dans une vidéo sur Facebook. “C’est un manque de respect pour les gens, les magistrats, les journalistes, les policiers et les victimes de la mafia.”

Sur les liens supposés entre Matteo Salvini et certaines personnalités peu recommandables on se référera aux déclaration faites il y a quelques mois par l’auteur de Gomorra, d’Extra Pure et spécialiste du crime organisé, le journaliste Roberto Saviano.

Le ministre italien de la Justice, Alfonso Bonafede, a déclaré que la décision de libérer les détenus était prise par les magistrats de “manière autonome et indépendante”, mais les autorités étudient une proposition visant à impliquer le département anti-mafia du pays dans la décision finale.

“En ce moment de crise, les organisations mafieuses peuvent s’infiltrer davantage dans la vie économique, notamment en soutenant voire en acquérant des entreprises en difficulté financière qui ne peuvent accéder aux aides publiques et sont donc obligées de se tourner vers d’autres sources de crédit, celles des organisations criminelles”, a expliqué à CNN le procureur italien anti-mafia Federico Cafiero De Raho.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Une réponse

  1. Une liste de 75 chefs mafieux potentiellement libérales du a leurs santé et a la pandémie actuelle pourrait être assignés en résidence surveillée… l’Italie a été et est encore toujours plus ou moins complétement dépassé par ce phénomène des organisations criminelles mafieuses italiennes prenant racine dans la pauvreté la précarité le mal logement la faim la colère la galère la misère la haine des institutions et des états les injustices et les sévices subit par les gens…….bref la mafia a de très beaux jours devant elles tant qu’elles pourra recruter en son sein ces personnes qui subissent cela……..L.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES