Accueil / Conso / Partie des Etats-Unis, la campagne de boycott “#StopHateForProfit prend une dimension mondiale

Partie des Etats-Unis, la campagne de boycott “#StopHateForProfit prend une dimension mondiale

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

L’initiative a été notamment reprise par le groupe anglo-néerlandais Unilever (Axe, Dove, Lipton…), qui selon le Wall Street Journal (WSJ) souhaite que les efforts entrepris par les réseaux sociaux pour surveiller et empêcher la diffusion de discours haineux, soient analysés par des auditeurs indépendants.

 

Après Facebook, Instagram et Twitter… La portée de la campagne de boycott “#StopHateForProfit lancée il y a deux semaines aux Etats-Unis par des organisations de lutte contre le racisme ne cesse de gagner en influence, jusqu’à s’étendre désormais à l’Europe avec le géant anglo-néerlandais de l’hygiène et de l’alimentaire Unilever.

Pour protester contre le manque de rigueur dans la modération de contenus incitant à la haine raciale, le groupe vient en effet de rejoindre 150 marques (dont Levi’s, Guinness, Smirnoff, The North Face, Patagonia, Eddie Bauer, Magnolia Pictures, Ben & Jerry’s, Honda, Verizon ou bien encore Coca Cola).

Particularité d’Unilever, l’entreprise a décidé de retirer ses campagnes publicitaires aux Etats-Unis non seulement de Facebook mais aussi de Twitter et d’Instagram, et ce jusqu’au 31 décembre 2020.

“Nous reconnaissons les efforts de nos partenaires, mais il reste encore tant à faire face aux discours de division et de haine qui traversent les Etats-Unis. (…) “Les marques ont de nouvelles responsabilités pour pousser à la création d’un écosystème digital plus sûr”, déclare Unilever dans un communiqué.

Pour leur part, les groupes Diageo (Guinness, Smirnoff), Starbucks et Coca-Cola ont choisi de suspendre leurs investissements publicitaires sur tous les réseaux  sociaux, à l’exception notable de YouTube, et ce dans le monde entier.

L’opérateur télécom américain Verizon a expliqué qu’il s’engageait à boycotter Facebook “pour une durée illimitée” et “jusqu’à ce que le réseau social trouve une solution qui nous convienne”, précise l’entreprise.

Vendredi 26 juin, après que Facebook ait perdu près de 8% de capitalisation boursière, le P-DG, et co-fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, avait tenté de calmer le jeu, en annonçant la mise en place prochaine de nouvelles règles de modération de contenus sur la plate-forme.

En vain.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES