En continu
Accueil / Expresso / Après Snapchat, Seagate lui aussi victime d’une attaque au phishing

Après Snapchat, Seagate lui aussi victime d’une attaque au phishing

Ces temps-ci, il n’est semble-t-il point besoin d’être un expert en sécurité informatique ou même une lumière pour berner certains grands noms de l’Internet et obtenir de leur part des informations confidentielles.

Après l’épisode Snapchat, qui a vu via une simple attaque au phishing, cette escroquerie qui consiste, rappelons-le, pour un cyber-criminel, à adresser à sa victime un mail dans lequel il se fait passer pour un tiers, (de préférence le PD-G de la société dans laquelle travaille la personne), pour lui soutirer des informations confidentielles…

Après l’épisode Snapchat, c’est donc au tour de Seagate, autre grand nom de l’industrie informatique de succomber à une attaque au phishing. Cette fois-ci, comme l’explique un porte-parole de Seagate, Eric DeRitis, c’est l’intégralité des informations fiscales des collaborateurs du groupe qui se retrouvent aujourd’hui, dans la nature, et entre de très mauvaises mains…

Pour mémoire, l’escroquerie au phishing a fait plus de 2 millions de victimes en France, sur la seule année 2015

A lire aussi

allemagne-web-haine

L’Allemagne légifère pour lutter contre la propagation des discours de haine sur Internet

Un nouveau cadre légal vise avant tout à responsabiliser les géants du Web, qui seront passibles de millions d’euros d’amende s’ils ne respectent pas la nouvelle règlementation.

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.