Accueil / Chine / Nos services Internet et leurs équivalents chinois (1ère partie)

Nos services Internet et leurs équivalents chinois (1ère partie)

La Chine, 705 millions d’internautes et de mobinautes, et accessoirement quelques applications qui préfigurent ce que sera l’Internet de demain, une fois dépassées les limites de la Grande Muraille. Petite revue de détail établie par le cabinet spécialisé iResearch.

 

Tinder et Tantan. Cette application de « dating » beaucoup plus riches en nombre de fonctionnalités que Tinder intègre également un jeu questions-réponses pour briser la glace entre cyber-inconnu(e)s.

Google et Baidu. L’équivalent chinois de Google (qui préparerait son retour en Chine) indexe principalement des sites en langue chinoise.

Le Bon Coin et 58.com. Pour être précis le site de petites annonces 58.com se rapprocherait plus dans sa forme de Craigslist, la plate-forme communautaire de petites annonces lancée au milieu des années 90 aux Etats-Unis par Craig Newmark.

Yelp ou Trip Advisor et Dianping. Diangping propose à ses utilisateurs une fonctionnalité qui leur permet de commander, et d’acheter en direct (via l’application) des petits plats quand ils sont au restaurant.

Groupon et Meituan. Groupon n’est pas présent en Chine (et vu l’état des finances du groupe Internet, ce n’est pas particulièrement ce que l’on pourrait lui souhaiter…). De son côté, Meituan vient de fusionner avec Dianping (Cf. plus haut).

Expedia et Ctrip. Spécialité chinoise, Ctrip propose à ses utilisateurs d’obtenir pour eux les visas nécessaires à un voyage à l’étranger. Le site prend en charge les passeports des futurs voyageurs, les apporte aux consulats, et retourne les passeports à leurs propriétaires une fois les précieux sésames obtenus.

Amazon et JD.com, Tmall voire Alibaba

YouTube et Youku ou Tudou. Sur ces deux plates-formes les utilisateurs peuvent télécharger leurs propres vidéos, mais aussi payer un abonnement pour accéder à un service de TV ou de film en streaming, ou payer « à la carte » comme sur YouTube Red.

China-Apps

Yahoo! et QQ. Si Yahoo! est présent en Chine, contrairement à beaucoup d’autres services Internet du reste du monde, il doit aussi compter sur la concurrence de QQ, propriété du groupe (et géant de l’Internet chinois) Tencent, qui est également l’un des premiers éditeurs de jeux sur mobile du pays.

Twitter et Weibo. Les dirigeants de ce réseau social rejettent toute comparaison avec Twitter (qui n’est pas présent en Chine) et pourtant… A noter que Weibo (qui compte parmi ses actionnaires le groupe Alibaba) est souvent utilisé par le gouvernement chinois comme un outil de propagande officielle.

A lire aussi

longchamp-wechat-luxury

Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

Pour tenter de s'imposer sur le marché chinois, les grandes marque de luxe occidentales, déjà présentes sur Alibaba, testent maintenant la vente directe et/ou la vente "flash" de leurs produits de référence sur WeChat, cette application du groupe Tencent qui compte déjà plus de 900 millions d'utilisateurs dans le monde.

Uber-China-exit

(MISE A JOUR) Uber sort de Chine

A force de courir plusieurs lièvres à la fois, le groupe Internet Uber a donc fini par se prendre un mur, ou plutôt une "Très Grande Muraille"... en Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.