En continu
Accueil / NewZilla.NET / #Biométrie / La Chine va prélever les empreintes digitales des visiteurs étrangers

#Biométrie / La Chine va prélever les empreintes digitales des visiteurs étrangers

Cette mesure entre en application vendredi 10 février à l’aéroport international de Shenzen. Elle sera étendue à l’ensemble du pays à la fin de l’année 2017.

 

 

« Collecter des données et des informations biométriques, comme le font déjà plusieurs pays (comme le Japon et les Etats-Unis depuis 2004, NDLR), est un élément important pour qui veut renforcer le contrôle aux frontières », explique le ministère chinois de la Sécurité publique.

A partir du 10 février 2017, les ressortissant étrangers voyageant en Chine et arrivant par l’aéroport international de Shenzen, à la frontière entre la Chine et Hong Kong, se verront demander de fournir leurs empreintes digitales avant d’entrer dans le pays.

Chine

La mesure concerne les ressortissants étrangers âgés de 14 à 70 ans, à l’exception du personnel diplomatique. Elle sera étendue à l’ensemble du pays dès la fin de l’année 2017.

En 2016, selon des données officielles, la Chine a accueilli des dizaines de millions de visiteurs principalement en provenance de Corée du Sud, des Etats-Unis, de Russie et de Chine.

A lire aussi

Après Paris-CDG, la reconnaissance faciale monte dans l’Eurostar

Déjà déployée de la fin de l'année 2016 dans le terminal 2F de l'aéroport Paris-Roissy Charles-de-Gaulle, une solution de contrôle automatisé des passeports intégrant une technologie de reconnaissance faciale est mise en place depuis le début de la semaine en Gare du Nord à Paris, au départ de l'Eurostar.

Paris-CDG-passeport-biometrie

A Paris-CDG, la reconnaissance faciale pour limiter les files d’attente

L'aéroport de Paris-Roissy Charles-de-Gaulle teste une nouvelle solution biométrique de reconnaissance faciale pour tenter de fluidifier les files d'attente aux nécessaires contrôles de police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.